• mar. Avr 16th, 2024

Lancement officiel des activités de l’autorité de régulation du marché des capitaux du Burundi

ByAdministrateur

Fév 20, 2024

BUJUMBURA, 9 fév (ABP) – Le Directeur général de l’Autorité de régulation du marché des capitaux (ARCM) du Burundi, M. Arsène Mugenzi, a procédé vendredi le 9 février 2024, à Bujumbura, au lancement officiel des activités de cette autorité dans le but de doter le Burundi d’un marché des capitaux opérationnel. Dans son discours, le Directeur général de l’ARCM du Burundi a indiqué que le marché des capitaux est le lieu où l’épargne et les investissements sont acheminés entre les fournisseurs et ceux qui ont besoin des capitaux, expliquant que les fournisseurs sont des personnes ou des institutions disposant des capitaux à prêter ou à investir et comprennent généralement des banques et des investisseurs. Aussi, a-t-il souligné, les bénéficiaires de ces capitaux sont des entreprises, des gouvernements ainsi que les entités locales.

D’après M. Mugenzi, l’objectif du marché des capitaux est d’améliorer l’efficacité des transactions, en réunissant les fournisseurs et ceux qui recherchent des capitaux et en leur fournissant un lieu où ils peuvent échanger des titres.

Les grands acteurs face à ce marché des capitaux sont les émetteurs qui se financent en émettant des titres sur le marché dont les entreprises et des gouvernements, et les investisseurs qui souscrivent des titres émis sur les marchés primaires ou qui achètent des titres revendus sur les marchés secondaires (les investisseurs, les institutions et les individus), a-t-il fait remarquer. Selon lui, il y a des intermédiaires pour assurer la règlementation, qui sont soumis aux autorités de surveillance, ainsi que des régulateurs, qui sont des institutions assurant la surveillance du marché et de leurs acteurs. Ces derniers ont la mission de veiller à la protection des investisseurs et au bon fonctionnement du marché financier.

M. Mugenzi a en outre relevé les principaux objectifs de l’autorité de régulation, entre autres, protéger les investisseurs, maintenir un marché de titres équitable, ordonné et efficace, et contribuer à la réduction du risque systémique.

Pour réussir face au marché des capitaux, M. Mugenzi a fait remarquer que le gouvernement devrait mettre en place un environnement favorable pour les entreprises qui vont participer au marché. Il a aussi fait savoir que les investisseurs devraient jouer un rôle crucial dans le succès  et la croissance des entreprises, en investissant massivement dans des entreprises. Bien plus, les banques devraient intervenir dans le but d’investir, tandis que les sociétés d’assurances sont interpellées de protéger les biens et les personnes face à ce marché des capitaux.

A cette occasion, M. Mugenzi est revenu sur la part des professionnels des médias face à ce marché des capitaux. Les médias sont appelés à diffuser des informations financières de manière accessible et compréhensible. Ils permettent aussi de disséminer l’information au niveau du public le plus largement possible, a-t-il conclu.