• dim. Avr 21st, 2024

Des avancées dans la lutte contre la malnutrition

ByAdministrateur

Fév 22, 2024

MAKAMBA, 15 fév (ABP) – La population bénéficiaire du projet Nkuriza se dit satisfaite des réalisations de ce projet qui, indique-t-elle, c’est grâce à lui qu’elle a pu changer ses habitudes alimentaires en utilisant des aliments produits localement.

Cela est ressorti d’une visite de supervision organisée en communes Kayogoro et Nyanza-Lac de la province Makamba (sud du Burundi) par un spécialiste en nutrition de la Banque mondiale pour s’enquérir des réalisations dudit projet.

Le projet Nkuriza a initié des sites de Suivi de Promotion de Croissance (SPC) sur chaque colline de la province où les enfants sont dépistés pour voir leur situation de croissance. Un enfant qui a une malnutrition est admis dans les FARN pendant 12 jours.

Selon le directeur technique du projet Nkuriza au ministère de la Santé publique et de la Lutte contre le sida, M. Stanislas Nyabenda, les bénéficiaires ont reçu des semences de maïs, des légumes, des arbres fruitiers, dont des avocatiers, ainsi que le petit bétail, à savoir des poules et coqs, des lapins et porcs, ainsi que des champignons

pour la culture.

Les agronomes enseignent aux bénéficiaires la manière de préparer et suivre les champs pour augmenter la production. Il demande aux partenaires techniques et financiers de continuer à appuyer le Burundi pour gagner le combat contre la malnutrition.

Un agent de santé communautaire de Kibimba en commune Kayogoro, M. Eliphaz Nyandwi, plaide pour que les SPC soient multipliés sur les collines car, précise-t-il, on a de vastes collines. Il partage le même avis avec le chef de colline Nyabigina à Nyanza-Lac qui dit que l’augmentation de ces SPC va permettre d’atteindre le plus d’enfants possible.

A cette occasion, le conseiller du gouverneur chargé du développement, M. Pius Nimbona, a indiqué qu’avec la production existante, les familles ayant des enfants mal nourris ont acquis les habitudes de préparer une alimentation équilibrée dans les ménages. Il demande aux bailleurs de prolonger la période du projet Nkuriza.