• mar. Avr 23rd, 2024

La sécurité routière devrait être une affaire de tous

ByAdministrateur

Fév 22, 2024

BUBANZA, 14 fév (ABP) – Les comités des parkings des motards en  province de Bubanza (Nord-Ouest du Burundi) sont appelés à s’impliquer  effectivement   pour l’éradication du surnombre et l’excès de vitesse, a-t-on appris, lors de la réunion des autorités policières et administratives provinciales  avec des motards, tenue mercredi le 14 février 2024, au chef-lieu de province.

Selon le Commissaire provincial de Police, en province Bubanza, Col Pol Epitace Gitamira, au moins 15 accidents ont déjà été enregistrés, depuis le début de cette année 2024, avec 2 morts et 27 blessés.

Certaines des causes de la persistance de ces forfaits, qui ont été évoquées par des motards, sont entre autres des motos sans plaques et véhicules dont les chauffeurs s’adonnent au surnombre en présence des policiers, arguant que véhicules de transports appartiennent aux autorités. Ceci, poursuivent-ils, fait que des motards en ordre avec les documents ne trouvent pas des clients car, mais ceux-là qui ne sont pas en ordre, les déplacent à bas prix.

Ils ont déploré des policiers qui exigent des pots de vin et qui malmènent même ceux qui sont en ordre. Tandis que certains propriétaires des motos se lamentent qu’ils sont victimes de sanction de ces forfaits car, ce sont eux qui paient pour la récupération des documents, alors que le versement de leurs motards, reste le même, et n’augmente pas.

Quant aux Commissaire provincial de police,  Col Pol Gitamira et le Conseiller administratif et financier du gouverneur de la province Bubanza, Félicien Ndoricimpa, ils appellent ces motards à travailler dans le respect de la loi et de dénoncer en temps réel, chaque fois que des policiers se méconduisent. Ils demandent aux comités des parkings de ces motards, une implication effective dans le but de réduire des accidents routiers