• dim. Avr 21st, 2024

Présentation du plan stratégique du Sénat 2023-2027

ByAdministrateur

Fév 28, 2024

BUJUMBURA, 28 fév (ABP) – Le président du Sénat Emmanuel Sinzohagera a présenté mardi le 27 février 2024, auprès des partenaires pour le développement du Burundi, le plan stratégique du Sénat 2023-2027.

M. Sinzohagera a indiqué que le vote des lois, le contrôle de l’action du gouvernement et de la représentation du peuple sont les principales missions constitutionnelles confiées au Sénat. Pour remplir ces missions, a-t-il précisé, le Sénat dispose un plan stratégique qui servira au tableau de bord afin d’éviter la navigation à vue.

Il a fait savoir que le plan stratégique du Sénat s’articule autour de six axes. Il s’agit du développement de l’institution, l’amélioration de la fonction législative, l’amélioration de la représentation du peuple, du contrôle de l’action, l’élaboration de la stratégie de communication parlementaire, ainsi que la promotion du genre et de la jeunesse.

Le budget global pour la mise en œuvre de ce plan stratégique est estimé à 189 628 749 000 BIF soit 63 209 583 USD, dont la part du Sénat dans la mise en œuvre de ce dernier est de 32 500 000 000 BIF soit 10 833 333 USD, équivalant à 17% du budget global, a-t-il signalé. Il a fait remarquer que l’élaboration de ce plan permettra à l’institution de se situer dans le présent à travers la conduite d’un état des lieux des besoins en renforcement des compétences et en équipements, de se projeter dans le futur à travers la définition d’une stratégie à moyen terme, l’identification d’objectifs clairs à réaliser d’horizons 2027, et à se fixer des actions prioritaires permettant l’obtention des résultats escomptés. Ce plan servira non seulement de cadre programmatique mais aussi d’outil de mobilisation de ressources internes et externes, en vue de permettre à l’institution de bien accomplir ses missions.

D’après le président du Sénat, la mise en œuvre de ce plan stratégique sera la plus importante à la concrétisation de la vision nationale, d’un Burundi émergent en 2040 et développé en 2060. En termes de principe de réciprocité, le Sénat burundais fera de son mieux, pour consolider et pérenniser les bonnes relations d’amitiés et de coopération existant entre les pays partenaires et le Burundi, a-t-il dit. Le Sénat est aussi déterminé à contribuer dans la lutte contre la pauvreté, la consommation des stupéfiants, le chômage des jeunes et la malnutrition des enfants, a-t-il annoncé. En terminant, M. Sinzohagera a demandé aux participants de s’approprier ce plan stratégique pour que la réussite soit bénéfique.