• mar. Avr 23rd, 2024

Le gouverneur de province appelle la population à éviter la fainéantise pour gagner la vision du Burundi émergent en 2040 et développé en 2060

ByAdministrateur

Mar 1, 2024

MURAMVYA, 29 fév (ABP) – Dans ses descentes organisées lundi le 26 février dans les zones de Ryarusera et Bugarama, le gouverneur de la province Muramvya (centre-ouest du Burundi), M. Euphrèm Ndikumasabo, a expliqué la vision du Burundi émergent en 2040 et développé en 2060, a noté l`ABP sur place.

  1. Ndikumasabo a indiqué que la volonté du gouvernement est que tout Burundais ait accès à une vie équilibrée par l’autosuffisance alimentaire, la capacité pour se faire soigner en cas de maladies, la bonne scolarisation des enfants et la possibilité pour tous de mener une vie meilleure en 2060 dans un pays développé. Il a appelé la population en général à changer de mentalité en évitant la fainéantise d’une part et, d’autre part, à pratiquer l’agri-élevage moderne. Il a exhorté la même population de répondre à la politique liée à la culture des avocatiers et des maracujas, sans oublier celle des cultures d’exportation ainsi que l’élevage des lapins qui sont actuellement mis en avant dans la politique nationale pour appuyer le développement du pays, a martelé le gouverneur Ndikumasabo.

Parmi les grandes préoccupations de la population de Ryarusera et Bugarama figurent les grognes des gens qui disent que leurs procès n’ont pas pu répondre à la satisfaction de la partie demanderesse au niveau des tribunaux ou des notables collinaires. D’autres ont fait noter le manque de ligne pour avoir l’électricité et l’eau potable, l’insuffisance des salles de classe à l’ECOFO Mugomere, ainsi que les routes communautaires non-entretenues, etc.

Réagissant par rapport aux doléances de la population, le gouverneur de Muramvya a demandé aux responsables des différents secteurs d’user de leurs compétences pour regagner la confiance de ceux qui grognent. L’entretien des routes communautaires, la construction des infrastructures publiques nécessaires telles que des salles de classes, la plantation des arbres, le traçage et le curage des courbes de niveaux pour la protection de l’environnement sont parmi les recommandations du gouverneur Ndikumasabo pour s’assurer de la bonne marche vers un pays émergent en 2040 et développé en 2060.

Il a invité les parents et éducateurs à redoubler d’efforts pour la réduction sensible des cas d’abandons scolaires et grossesses non-désirées en milieu scolaire, mais au