• mar. Avr 16th, 2024

Le responsable de l’ANACOOP exhorte les coopératives à avoir une vision

ByAdministrateur

Mar 5, 2024

NGOZI, 4 mars (ABP) – Plus de 298 coopératives collinaires Sangwe ont reçu des crédits de la part de l’État Burundais, via le Fonds National, d’Investissement Communal, FONIC.

Selon le responsable de l’Agence Nationale de Promotion et de Régulation des Sociétés Coopératives, Michel Nsengiyumva, plus de 60 % de ces coopératives fonctionnent normalement et ont enregistré des gains. Il a donné l’exemple des coopératives qui ont reçu un prêt de 20 millions et qui enregistrent plus de 100 millions, y compris les biens qu’elles possèdent. M. Nsengiyumva a parlé aussi d’avantages et de grandes expériences tirées des coopératives par les membres et qu’ils vont mettre en pratique chez eux. Il n’a pas manqué de signaler la bonne cohésion sociale, la solidarité et la bonne entente qui règnent entre les membres des coopératives.

M. Nsengiyumva a relevé cependant un certain nombre de coopératives qui n’ont pas enregistré beaucoup de progrès. Ils sont estimés à environ 30 %. Ce sont surtout des coopératives qui enregistrent des biens d’une valeur inférieure à la valeur du crédit qu’elles ont reçu. La cause reste la mauvaise gestion des responsables, les aléas climatiques, les pandémies etc. Pour une réussite maximale, M. Nsengiyumva exhorte les coopératives à avoir une vision de développement et à entreprendre des projets rentables et d’importance pour le pays.

Pour les coopératives défaillantes, Michel Nsengiyumva leur a conseillé de changer les activités. Ceux qui s’adonnent  à l’élevage de porcs peuvent par exemple élever les chèvres qui sont beaucoup résistantes