• sam. Avr 13th, 2024

La Chine plaide pour une participation égale dans les affaires internationales

ByAdministrateur

Mar 13, 2024

PEKIN, 9 mars (ABP) – La République populaire de Chine plaide pour une participation égale de nombreux petits et moyens pays dans les affaires internationales, a indiqué à la presse le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, au cours d’une conférence de presse qu’il animait jeudi le 7 mars 2024, en rapport avec la communauté internationale et la coopération entre les pays.

Le ministre Wang Yi répondait à la question lui posée par un journaliste du China Global Television Network (CGTN), qui a voulu savoir le point de vue de la Chine sur le rôle de l’Organisation des Nations unies (ONU) dans les affaires internationales et son avis sur la réforme et le développement de l’ONU, étant donné que certaines grandes puissances cherchent à la contourner.

La Chine estime, depuis pour toujours, qu’il n’y a qu’un seul système international, celui centré sur l’ONU; qu’il n’y a qu’un seul ordre international, celui fondé sur le droit international; qu’il n’y a qu’un seul régulateur des relations internationales basées sur les buts et les

principes de la Charte des Nations unies et qu’aucun pays ne pourrait s’y imposer, a signalé le diplomate chinois Wang Yi.

« Mais, nombreux défis et crises mondiaux, qui nous frappent ces dernières années ne cessent de nous mettre en garde que le rôle de l’ONU doit être renforcé et non affaibli, et que sa place doit être réservée et non remplacée », a martelé le ministre Wang Yi, faisant remarquer que depuis sa fondation, il y a 70 ans, l’ONU a traversé toute sorte d’épreuves et a subi des impacts de la politique du plus fort.

Le diplomate chinois a, par ailleurs, signalé que la Chine est parmi les premiers pays qui ont apposé leurs signatures sur la Charte des Nations unies. Elle est le 3ème contributeur financier de l’ONU et aux opérations de maintien de la paix, a-t-il ajouté.

Selon toujours lui, l’ONU a également besoin de se mettre en phase avec l’époque actuelle, de se réformer et de se perfectionner en permanence pour s’adapter à la nouvelle réalité de la politique économique internationale, sans oublier de veiller à la participation des pays en développement.

Les grands pays doivent, en particulier, assumer leurs responsabilités et faire en sorte que l’ONU et son Conseil de sécurité s’acquittent mieux de leurs devoirs, pour, consolider, plus efficacement, le consensus international, mobiliser les ressources mondiales et coordonner l’action mondiale.

Le ministre Wang Yi a indiqué que pour répondre au déficit du développement, la Chine travaille activement pour faire avancer l’Initiative pour le développement mondial (IDM), en vue de contribuer à la mise en oeuvre du programme de développement durable des Nations unies, à l’horizon 2030. La Chine soutient l’ONU dans l’organisation du sommet de l’avenir, en vue d’aboutir à un pact qui soit bénéfique pour tous, a-t-il souligné.

Il a promis que son pays est prêt à travailler avec la communauté internationale, à soutenir le développement et le perfectionnement continu de l’ONU. Afin que cette organisation, tout en reposant sur l’Etat de droit international, en respectant la justice et l’équité, en poursuivant la coopération gagnant-gagnant et en veillant à l’efficacité de l’action, apporte un véritable multilatéralisme.