• sam. Avr 20th, 2024

La Chine ne cesse de partager ses expériences avec le monde extérieur 

ByAdministrateur

Mar 15, 2024

PEKIN, 11 mars (ABP) – La République populaire de Chine ne ménage aucun effort pour partager ses expériences avec le monde extérieur à travers différentes conférences de presse animées par différentes personnalités chinoises, chacune en ce qui la concerne.

Une centaine de journalistes étrangers qui sont en Chine depuis fin février 2024 ont eu l’occasion de prendre part à ces conférences organisées en marge de l’ouverture des « Deux Sessions : la Conférence consultative politique du peuple chinois et l’Assemblée populaire nationale ».

Dans ces différentes conférences de presse, les personnalités chinoises se sont exprimées sur les questions des journalistes chinois, internationaux et étrangers en rapport avec l’économie du pays, la création des emplois, le rôle de l’Organisation des Nations unies (ONU) dans les affaires internationales, la coopération de la Chine avec le reste du monde, l’Intelligence artificielle (IA), le bien-être et les moyens de subsistance, la technologie et la digitalisation, la santé, l’éducation, pour ne citer que ceux-là.

A la question de savoir comment s’assurer que l’IA évolue véritablement dans un sens favorable du progrès et de la civilisation humaine ainsi que la position de la Chine sur la coopération avec les grands pays sur l’IA, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi a, d’emblée, fait remarquer qu’en octobre 2023, le président de la République populaire de Chine Xi Jinping a avancé l’initiative mondiale pour la gouvernance de l’IA dans laquelle la position et la proposition de la Chine sont clairement présentées. Il a estimé qu’il faut garantir essentiellement trois points, à savoir les bienfaits où l’IA doit se développer d’une manière continuelle pour le bien-être commun de tous, en conformité avec les règles de l’éthique et du droit international, ainsi que dans le sens du progrès de l’humanité, la sécurité où les plans de l’évaluation et de contrôle du risque sont nécessaires ainsi que l’équité, tout en créant une institution internationale de l’IA dans le cadre de l’ONU et en assurant la participation et l’accès égaux de tous les pays. La Chine est ouverte et favorable à la coopération avec les autres pays sur l’IA et a déjà établi des mécanismes de dialogue, a signalé le ministre Wang Yi, soulignant que la coopération avec les grands pays sur l’IA revêt une importance capitale, de même que le renforcement des capacités des pays en développement en vue de ne laisser aucun pays en arrière.

Pour sa part, le ministre de l’Education Huai Jinpeng a rappelé que les nouvelles forces productives de qualité constituent une innovation théorique majeure du Secrétaire général Xi Jinping pour l’effort global de modernisation de la Chine. Il a ajouté que l’on doit améliorer le système éducatif pour former de nouveaux talents et de meilleurs innovateurs dans le pays.

Selon cette autorité dans le secteur de l’éducation, pour développer de nouvelles forces productives de qualité, on a besoin d’un grand nombre d’innovateurs de haut niveau.

« Nous devons avoir notre propre système éducatif en Chine pour former les talents dans notre pays afin que nous puissions donner à tout un chacun la chance de briller pour apporter le bonheur au peuple et donner à tout un chacun la possibilité de contribuer au développement national », a précisé le ministre Jinpeng, tout en signalant que l’on consolidera l’éducation de base et l’enseignement scientifique basés sur l’exploration, sans oublier de mieux relier l’enseignement de base à l’enseignement supérieur et mettre en place un mécanisme reliant toutes les étapes de la scolarité.

« Nous encouragerons les différentes universités à étendre leurs avantages et à se concentrer sur les disciplines de base et d’autres matières dont le pays a le plus besoin, notamment les sciences fondamentales et l’ingénierie. Nous nous concentrerons également sur la formation des docteurs et des scientifiques, également très importants pour le développement socio-économique, intégrant le secteur éducatif et les industries », a poursuivi le ministre de Jinpeng, concluant que la formation des talents est importante non seulement pour les moyens de subsistance de la population, mais aussi pour le développement à long terme du pays.

Le directeur de l’administration nationale de contrôle et de prévention des maladies, Wang Hesheng, s’est réjoui du fait que sous le leadership éclairé du Secrétaire général Xi Jinping et du comité central du Parti communiste de la Chine (PCC), on ait déployé des efforts remarquables et éliminé le paludisme en 2021, une maladie qui a touché le peuple chinois depuis des milliers d’années, et qu’un groupe de maladies, entre autres, la tuberculose, le Sida, les hépatites B et C et la schistosomiase soient maîtrisées efficacement. Il a promis que l’on va continuer à appliquer honnêtement les instructions et décisions liées à la santé.

Le ministre des Ressources humaines et de la Sécurité sociale, Mme Wang Xiaoping a, en ce qui la concerne, promis de continuer à améliorer la qualité et l’efficacité des services publics, en s’appuyant sur des politiques qui soient bénéfiques à la population. Les départements des ressources humaines et de la sécurité sociale continueront à se concentrer sur la satisfaction des besoins urgents du public, à améliorer la qualité et l’efficacité des services gouvernementaux et à offrir une meilleure expérience à la population, sans oublier d’utiliser les technologies numériques pour fournir des services avec rapidité.

Quant au ministre des Logements et du Développement urbain et rural, Ni Hong, il a cité le Secrétaire général Xi Jinping en faisant remarquer que les belles villes sont construites par le peuple et pour le peuple. Il a rassuré que l’on continuera à mettre la population au centre de toute chose pour répondre à ses besoins et à attacher une grande importance aux politiques qui répondent aux réalités du moment afin de réaliser des actions concrètes.

Les journalistes étrangers qui sont en Chine sous l’invitation du CIPCC ont été également immergés dans la culture chinoise, à travers la participation au concert de l’Orchestre national des jeunes de Pékin-Hangzhou. Il s’agit des jeunes talentueux et bien formés, qui jouent aux instruments musicaux traditionnels avec une mélodie incroyablement harmonieuse, un signe éloquent qui témoigne que la Chine a bien gardé intacts les éléments importants de sa culture.