• lun. Avr 22nd, 2024

Célébration de la 3ème édition de « Umukenyererarugamba day »

ByAdministrateur

Mar 21, 2024

GITEGA, 18 mars (ABP) – Le parti CNDD-FDD a célébré samedi le 16 mars au stade Ingoma de Gitega (centre du pays), la 3ème édition de la journée nationale dédiée aux femmes affiliées à ce parti « Umukenyererarugamba day » dans le cadre de la journée internationale de la femme, a constaté l’ABP sur place.

Cette journée a été célébrée sous le thème : « Mukenyererarugamba, ta contribution dans l’augmentation de la production est indispensable pour un Burundi-pays émergent en 2040 et développé en 2060 ».

Ces cérémonies ont été rehaussées par le couple présidentiel, accompagné par différents cadres du parti CNDD-FDD, dont le Secrétaire général et le secrétaire général adjoint de ce parti, les membres du Conseil des sages, les secrétaires nationaux de ce parti, les cadres du gouvernement issus de ce parti, les représentants des partis politiques agréés au Burundi et les délégations des partis politiques au pouvoir de différents pays africains, notamment la Tanzanie, la Zambie, la Guinée équatoriale, le Congo et le Zimbabwe.

Les cérémonies ont été agrémentées par un long défilé des Bakenyererarugamba, des filles Imbonerakure et Ibiswi vy’inkona. Au premier rang se trouvaient les épouses des cadres de ce parti, à commencer par la Première dame du Burundi, Mme Angeline Ndayishimiye.

Le Secrétaire général du CNDD-FDD, M. Réverien Ndikuriyo a, dans son discours, fait savoir au président de la République, qui est aussi président du Conseil des sages de ce parti, que lors des travaux d’une conférence scientifique organisée par ce parti, les Bakenyererarugamba se sont engagées à contribuer efficacement en vue d’atteindre la vision 2040-2060. M. Ndikuriyo a également signalé que bientôt, le parti CNDD-FDD va commencer à encadrer les jeunes du parti (Ibiswi vy’inkona) dont l’âge est compris entre 10 et 17 ans afin de les aider à grandir avec une vision.  » Cela les permettra d’être responsables dans leurs vies quotidiennes », a-t-il indiqué. Il n’a pas manqué de signaler que ce parti va bientôt mettre en place un plan qui caractérise un ménage développé car, selon lui, tout développement doit impérativement commencer dans les ménages, puis sur la colline de recensement, la zone, la commune, la province et enfin le pays.

Prenant la parole, le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, a déclaré qu’il est content que les femmes du parti CNDD-FDD se soient engagées à soutenir la vision 2040-2060. Il a, à cet effet, interpellé les Burundais à éviter la paresse, à s’approprier la vision 2040-2060, à travailler assidûment afin d’avoir une autonomie financière dans leurs familles, à faire une planification familiale pour réduire les naissances, etc. Il a également invité les Bakenyererarugamba à revoir l’éducation de leurs enfants suivant la culture burundaise car, a-t-il souligné, la science sans conscience n’est que ruine de l’âme.

Signalons qu’il n’a pas oublié d’exhorter tout Burundais, particulièrement les femmes, à le soutenir dans sa campagne de rendre le pays propre en promouvant la propreté au sein des ménages et leurs environs.

Défilé des Bakenyererarugamba : au 1er rang, les épouses des cadres de ce parti, à commencer par la Première dame du Burundi (3ème à gauche)