• mar. Avr 23rd, 2024

Les étudiants et les enseignants doivent saisir l’opportunité de bourses de mobilité internationale

ByAdministrateur

Mar 28, 2024

BUJUMBURA, 21 mars (ABP) – L’Université Lumière de Bujumbura en partenariat avec l’Union Européenne, a organisé le 20 mars 2024, une session d’information Erasmus+ du Burundi.

Le directeur du bureau des bourses d’études et de stage au ministère de l’Education nationale et de la Recherche Scientifique, M. Alexandre Mfisumukiza a indiqué que les objectifs spécifiques de cette conférence étaient de mobiliser les institutions d’enseignements supérieurs (IES), les étudiants, les enseignants chercheurs et professionnels du Burundi, à saisir les opportunités des bourses vers l’étranger surtout dans les pays Européens. C’était également l’occasion de partager des expériences de projets de collaboration impliquant les établissements d’enseignements supérieurs, indique-t-il.

D’après lui, l’Union Européenne et ses Etats membres se sont engagés à soutenir le développement du Burundi en intégrant le secteur de l’éducation et du développement des compétences parmi les priorités de leurs stratégies. Ils proposent aussi les programmes de mobilité internationale pour la formation et la recherche ouverte au pays en voie de développement.

Il a fait savoir que ce programme de mobilité et de bourses d’études offrira aux assistants-enseignants des universités, l’opportunité de poursuivre leur formation doctorale, renforçant leur expérience, leur expertise technique et contribuant à l’enrichissement du système éducatif.

Comme le proclame le slogan du président de la République : « Turikumwe Twese Birashoboka : Ensemble, on est capable », M. Mfisumukiza a signalé que ce programme va contribuer dans la promotion d’un enseignement de qualité, accessible à tous et dans la construction d’un avenir meilleur pour la nation.

A son tour, l’ambassadeur de l’Union Européenne au Burundi, Mme Elisabetta Pietrobon a indiqué que l’Erasmus+ est le programme de l’Union Européenne qui vise à soutenir la mobilité, la coopération et l’échange de connaissances dans les domaines de l’éducation, de formation professionnelle, de la jeunesse et du sport. Elle a ajouté que ce programme ne concerne pas seulement l’envoie et l’accueil des étudiants. Il s’agit également d’une partie importante d’échange éducatif, a-t-elle souligné, contribuant au développement des programmes d’études ou de gestion universitaire et au renforcement des liens entre 33 pays européens et le Burundi.

L’ambassadrice de l’Union Européenne au Burundi a, par ailleurs, informé que l’Erasmus+ vise aussi à aider la numérisation de la formation des diplômes et de la recherche dans les pays africains, afin d’atteindre les objectifs régionaux et mondiaux de développement.

L’ambassadeur Elisabetta a en outre recommandé aux étudiants, enseignants chercheurs et toutes personnes qui souhaitent le renforcement des capacités de ne pas hésiter à se faire inscrire en ligne.

Pendant les échanges, les participants ont demandé de multiplier les séances de renforcement des compétences linguistiques surtout en anglais, expliquant que cette langue se présente comme barrière au cours de passation de tests.