• sam. Avr 20th, 2024

Coordination des partenaires pour éviter des chevauchements

ByAdministrateur

Avr 2, 2024

CIBITOKE, 27 mars (ABP) – La plateforme provinciale pour la sécurité alimentaire et nutrition (PPSAN) à Cibitoke a organisé la semaine dernière, une réunion d’échange avec les autorités administratives, sanitaires et les partenaires au développement, sur les activités du projet « Kura Kibondo », exécuté par l’ONG GVC dans l’optique de suivi des activités des partenaires.

Le but de la réunion était d’identifier les problèmes et les besoins pour prendre des mesures ou y apporter des réponses appropriées.

Selon le chef de cabinet de gouverneur, M. Anicet Saïdi qui a dirigé cette réunion, il a été constaté qu’il n’y a pas eu de collaboration entre les partenaires exécutant les projets « Nkuriza » et « Kura Kibondo », qui interviennent tous dans le secteur de la sécurité alimentaire et nutrition, et sur toutes les collines de la province Cibitoke. Ce qui signifie qu’il peut y avoir des doublons dans les interventions, a-t-on appris sur place.

Il a fait savoir que la PPSAN ne remplace pas les intervenants mais plutôt coordonne et donne des orientations pour que les activités prévues parviennent toutes aux bénéficiaires identifiés pour cet effet.

Pour le médecin provincial, Dr Jean Claude Habiyaremye, il faut une réunion commune avec les deux partenaires au développement pour statuer et donner des orientations pour le projet Nkuriza et le projet Kura Kibondo, en vue d’éviter des chevauchements.

Quant aux autres intervenants, le médecin provincial leur conseille de s’annoncer, dès leur arrivée dans la province, aux autorités administratives et aux chefs de services dudit secteur appuyé, pour question de coordination et d’orientation nécessaire.