• sam. Avr 20th, 2024

La commune Gisagara va perdre environ 100 millions FBu suite à la route Gisagara-Camazi totalement coupée

ByAdministrateur

Avr 4, 2024

CANKUZO, 2 avr (ABP) – La commune Gisagara de la province Cankuzo (est du Burundi) va perdre environ 100 million FBu de recettes annuelles si les travaux de construction d’un pont sur la route Gisagara-Camazi, qui est complètement coupée, ne sont pas exécutés dans l’immédiat.

Cela a été déclaré par le député élu en province Cankuzo et natif de cette commune, M. Salvator Bigirimana lors d’une visite qu’il a dernièrement effectuée à cet endroit pour se rendre compte de l’état des lieux, a-t-on constaté sur place.

Ce grand pont qui a engendré la coupure de cette route reliant la commune Gisagara de la province Cankuzo et la République unie de Tanzanie se trouve sur la colline Gitwenge, plus précisément à Gakangaga. »Le transport des biens et des personnes est désormais impossible, il y a plus d’un mois et demi, a confié à l’ABP la population, signalant que les camions en provenance de Gasenyi pleins du riz, de manioc sec et d’autres produits ne peuvent plus y passer, de même que les bus de l’Office de transport en commun (OTRACO).

Comment allons-nous vendre notre production agricole?, s’interroge la même population, qui dit qu’il est actuellement difficile d’avoir des produits Brarudi à prix normal suite à ce problème.

Lors de sa visite, le député Bigirimana a reconnu l’importance de cette route pour la vie de la commune. Le problème dépasse la capacité de la commune, a-t-il reconnu, expliquant que c’est le projet PRODECI-Turikumwe qui devait s’occuper de la réhabilitation de ce pont. Cependant, ce pont risque de ne pas être construit, s’est inquiété M. Bigirimana car, a-t-il argué, deux ans sont déjà écoulés sans qu’aucun projet de ceux qui étaient prévus pour être exécutés sur 4 ans ne soit entamé.

Ce représentant du peuple, qui s’inquiète de cette situation, demande au ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique d’aider pour que ce pont soit construit dans les plus brefs délais.

Pour ce qui est du mauvais état des routes de cette commune, le député Bigirimana plaide auprès du ministère en charge des Infrastructures pour qu’il intervienne dans leur réhabilitation pour le développement durable.