• ven. Avr 19th, 2024

Le ministre ayant l’Intérieur dans ses attributions recommande aux responsables administratifs et policiers de rompre avec le désordre et l’injustice

ByAdministrateur

Avr 4, 2024

MURAMVYA, 3 avr (ABP) – Le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, M. Martin Niteretse, était mardi le 2 avril en province Muramvya (centre-ouest du Burundi) où il a successivement tenu deux réunions avec les forces de l’ordre d’une part et, d’autre part, les chefs de services provinciaux, les administrateurs communaux et les chefs de zones, a constaté l’ABP sur place.

vue partielle des forces d’ordre

Dans son mot d’accueil, le Commissaire provincial de la Police, Col de Pol Gilbert Bizindavyi, a passé en revue la situation sécuritaire qui, a-t-il fait savoir, est généralement bonne au niveau de toute la province. Il a néanmoins évoqué des cas de vols qui se commettent dans les ménages. Des cas de groupes de voleurs de bovins ont été signalés, ainsi que ceux des conflits familiaux. Un cas d’assassinat perpétré en zone Gatabo de la commune Kiganda, deux cas de noyade et deux autres d’infanticide ont été enregistrés dans ces trois derniers mois, a précisé Col de Pol Bizindavyi. Dans ses réalisations, la police a mené 168 fouille-perquisitions au cours desquelles elle a saisi 406 boules de chanvre, 5 grenades et 290 cartouches, d’après Col de Pol Bizindavyi.

En rapport avec la sécurité routière, 45 accidents de roulage ont été enregistrés, avec 5 cas de décès et 25 blessés, ainsi que plus de 55 millions FBu d’amendes routières collectés.

Pour sa part, le Commissaire général de la Police nationale du Burundi, Frédéric Budomo, qui faisait partie de la délégation du ministre ayant la Sécurité publique dans ses attributions, a lui aussi apprécié la situation sécuritaire qui prévaut en province Muramvya. Il a toutefois proposé au commissariat provincial de la Police des stratégies visant l’arrêt définitif du mouvement des enfants de la rue qui font le « Dunyuri » vers la capitale économique Bujumbura. Dans ses recommandations, il a insisté sur le renforcement des patrouilles, l’usage du code de procédure pénale et du code pénal.

Quant au gouverneur de la province Muramvya, M. Euphrèm Ndikumasabo, il a apprécié le travail effectué en quadrilogie pour préserver la sécurité. Il y a la bonne collaboration entre les différentes parties politiques, a-t-il précisé, précisant que les responsables administratifs mènent des sensibilisations allant dans le sens de l’éradication des cas de concubinage et d’unions libres.  Il a aussi évoqué l’engagement des bénévoles pour parier au manque de plus de 500 enseignants. Cependant, le gouverneur Ndikumasabo a soulevé le manque criant des médecins au niveau des hôpitaux locaux et la nécessité des engrais en quantités souhaitées par les cultivateurs qui exploitent sur de petites superficies et régulièrement.

Dans ces deux réunions, le ministre Niteretse a centré ses recommandations sur trois choses importantes, à savoir la lutte contre le désordre, l’injustice et l’appui strict des vulnérables de tout genre ; la prise en considération des veuves et des orphelins ; et la chasse aux situations de concubinage et personnes à partenaires multiples dans un bref délai.

Signalons que le moment des échanges entre le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique avec les participants à la réunion s’est déroulé à huit clos.