• mar. Mai 21st, 2024

Un médecin cardiologue natif affirme vouloir instaurer des consultations gratuites.

ByAdministrateur

Avr 4, 2024

MURAMVYA, 4 avril  (ABP) – Selon le docteur cardiologue, Emmanuel Nizigiyimana, l’idée de venir faire des consultations à l’hôpital de district de Muramvya (Centre-Ouest) est venu du fait qu’il y a des patients souffrant de maladies cardiaques en provenance de Muramvya ou d’ailleurs  qu’il accueille  souvent dans son cabinet à Bujumbura, des patients, selon  ses propos,  incapables de se payer les frais de déplacement aller et retour, qui n’ont pas là où se loger et qui sont obligés de se faire soigner en ambulatoire, a-t-il regretté.

Ce cardiologue a fait noter que ses patients ont de la peine pour pouvoir se faire soigner. D’où il   a pris l’initiative de se déplacer lui-même, afin de pouvoir approcher les soins spécialisés aux patients de l’intérieur du pays. C’est aussi dans l’optique de pouvoir soutenir la vision du Burundi émergent en 2040 et développé en 2060 car, il n’y aura pas de développement, sans que la population soit capable de se faire soigner sans peine et bénéficier des soins spécialisés à moindre coût, a souligné Emmanuel Nizigiyimana.

Arrivé sur place à l’hôpital de Muramvya pour son travail, ce cardiologue a constaté une chaîne de patients qui attendaient devant la porte du cabinet de consultation, y compris des patients en hospitalisation qui avaient besoin de soins spécialisés de la part d’un cardiologue. Ce qui prouve que le besoin est là, a-t-il souligné.            Il appartient aux intervenants que ce soit ceux du secteur de la santé, aux décideurs politiques, aux partenaires techniques et financiers de voir comment motiver les médecins spécialistes qui souhaiteraient aider les patients de l’intérieur du pays, a renchéri   Dr Nizigiyimana.

Il a profité de cette occasion pour lancer un appel vibrant à ses collègues spécialistes dans différentes catégories de maladies de voir comment approcher les soins spécialisés à la population qui en a le plus besoin, dans les coins les plus reculés du pays.  C’est au moment où la grande partie de médecins spécialisés sont concentrés dans la capitale économique, Bujumbura avec une population en grande partie capable de se faire payer les soins.

Parlant des difficultés rencontrées à l’hôpital de Muramvya, Dr Emmanuel Nizigiyimana qui voudrait faire des consultations gratuites, l’a trouvé impossible, puisqu’ aujourd’hui le système informatique utilisé dans les hôpitaux oblige tous les patients à payer le ticket modérateur, avant de se rendre au laboratoire pour les examens médicaux.

C’est pourquoi Dr Nizigiyimana, prévoit la mise en place d’une organisation qui regroupera les médecins spécialistes, les économistes et d’autres intervenants pour constituer un fonds de facilitation de l’accessibilité des soins à la population.

Les patients traités qui se sont entretenus avec l’ABP ont fait savoir qu’ils saluent cette initiative du cardiologue, natif de la province Muramvya qui les a, non seulement, approché le cabinet de consultation, mais également la gratuité par rapport aux frais de consultation d’un spécialiste.

Notons que ce médecin spécialiste en cardiologie compte continuer des consultations médicales une fois la semaine dans toutes les structures de soins se trouvant dans les 5 communes de la province Muramvya.