• mer. Mai 29th, 2024

Le président Xi Jinping s’est entretenu par téléphone avec le président américain Joe Biden

ByAdministrateur

Avr 4, 2024

PEKIN, 4 avril (ABP) – Le président de la République populaire de Chine, Xi Jinping, s’est entretenu par téléphone, dans la soirée du 2 avril 2024, avec le président américain Joe Biden à la demande de ce dernier, et les deux présidents ont eu un échange franc et approfondi sur les relations sino-américaines et les questions d’intérêt mutuel, selon un communiqué de presse parvenu à l’ABP à travers le Centre international de communication de la presse de Chine (China International Press Communication Center, CIPCC).

Le président Xi Jinping a souligné que sa rencontre avec le président Biden à San Francisco en novembre dernier avait ouvert une vision tournée vers l’avenir. Au cours des derniers mois, les représentants des deux côtés ont mis en pratique les accords présidentiels avec sérieux. Les relations sino-américaines commencent à se stabiliser, ce qui est bien accueilli tant par les deux sociétés que par la communauté internationale.

D’autre part, les facteurs négatifs de la relation se sont également accrus, ce qui nécessite l’attention des deux parties.

Le président Xi Jinping a souligné que la question de la perception stratégique était toujours fondamentale pour les relations sino-américaines, tout comme le premier bouton d’une chemise qu’il faut remettre en place. « Deux grands pays comme la Chine et les États-Unis ne doivent pas rompre leurs liens ni se tourner le dos, et encore moins sombrer dans un conflit ou une confrontation. Les deux pays doivent se respecter mutuellement, coexister en paix et poursuivre une coopération gagnant-gagnant. La relation doit continuer à progresser de manière stable, saine et durable, plutôt que de reculer », a souligné le président Xi Jinping.

Il a également signalé qu’il y a trois principes fondamentaux qui devraient guider les relations sino-américaines en 2024. Premièrement, la paix doit être valorisée. Les deux parties doivent fixer un seuil d’absence de conflit et de confrontation dans leurs relations et continuer à renforcer l’aspect positif de leurs relations.

Le deuxième principe est que la stabilité doit être une priorité. Les deux parties doivent s’abstenir de remettre en cause la relation, de provoquer des incidents ou de franchir la ligne, afin de maintenir la stabilité globale de la relation.

Le troisième principe est que la crédibilité doit être préservée. Les deux parties doivent honorer leurs engagements mutuels par des actions et transformer la vision de San Francisco en réalité. Ils doivent renforcer le dialogue dans le respect mutuel, gérer les différends avec prudence, faire progresser la coopération dans un esprit de bénéfice mutuel et intensifier la coordination dans les affaires internationales de manière responsable.

Selon le même communiqué de presse issu du CIPCC, le président Xi Jinping a souligné que la question en rapport avec le Taiwan est la première ligne rouge à ne pas franchir dans les relations sino-américaines.

Face aux activités séparatistes liées à l’« indépendance de Taiwan » et aux encouragements ainsi qu’aux soutiens extérieurs qui leur sont apportés, la Chine ne va pas rester les bras croisés. Il a exhorté la partie américaine à traduire en actions concrètes l’engagement du président Biden de ne pas soutenir l’indépendance de Taiwan ».

La partie américaine a adopté une série de mesures visant à freiner le développement commercial et technologique de la Chine et ajoute de plus en plus d’entités chinoises à ses listes de sanctions. Il ne s’agit pas de « réduire les risques », mais de créer des risques, selon le communiqué.

« Si les États-Unis sont disposés à rechercher une coopération mutuellement avantageuse et à partager les dividendes du développement de la Chine, ils trouveront toujours la porte de la Chine ouverte ; mais s’ils s’efforcent de contenir le développement de la haute technologie de la Chine et de priver la Chine de son droit légitime au développement, la Chine ne va pas rester les bras croisés », selon le président Xi Jinping.

Le président Xi Jinping a présenté la position de la Chine sur les questions liées à Hong Kong, aux droits de l’homme, à la mer de Chine méridionale et à d’autres questions. Les deux présidents ont également échangé leurs points de vue sur la crise ukrainienne, la situation dans la péninsule coréenne et d’autres questions.

Les deux présidents ont trouvé l’appel téléphonique franc et constructif. Les deux parties se sont convenus de rester en communication et ont chargé leurs équipes de concrétiser la vision de San Francisco, notamment en faisant progresser les mécanismes de consultation sur les questions diplomatiques, économiques, financières, commerciales et autres, ainsi que la communication entre les militaires, en menant un dialogue et la coopération dans des domaines tels que la lutte contre les stupéfiants, l’intelligence artificielle et la réponse climatique, en prenant de nouvelles mesures pour élargir les échanges entre les peuples et en améliorant la communication sur les questions internationales et régionales, indique le communiqué.

La partie chinoise a souhaité la bienvenue en Chine au secrétaire du Trésor Janet Yellen et du secrétaire d’État Antony Blinken dans un avenir proche.

Il convient de rappeler que le président chinois Xi Jinping a rencontré les représentants des communautés commerciales, stratégiques et universitaires américaines le 27 mars 2024 au Grand Palais du Peuple à Pékin, où ils ont échangé sur des sujets d’intérêt mutuel.