• lun. Mai 20th, 2024

La discipline devrait être une réalité dans tous les domaines du pays, comme le recommandait feu président Ntaryamira

ByAdministrateur

Avr 9, 2024

BUJUMBURA, 6 avr  (ABP) – Dans le cadre de la commémoration du 30ème anniversaire de la mort du président Cyprien Ntaryamira, le parti Sahwanya Frodebu a tenu dans la soirée de vendredi, le 5 avril 2024, une conférence publique sous le thème: «  la discipline partout: une nécessité pour l’édification d’un Etat de Droit. »

Au cours de cette conférence, l’ex président du Burundi, Sylvestre  Ntibantunganya, un des compagnons du feu Ntaryamira a indiqué que ce dernier, voulait que la discipline soit une réalité dans tous les domaines, dans l’armée, dans  institutions scolaires, dans l’administration etc pour le bien du pays et de tous les Burundais.

Selon Ntibantunganya, pour qu’il y ait l’Etat de Droit, la jeunesse doit s’engager à contribuer dans le développement du pays sans toutefois écouter les mauvais enseignements de quelques politiciens qui ne cherchent  que leurs propres intérêts, au lieu du bien être de toute la population.

Ntibantunganya a également appelé les juristes de travailler dans la transparence, de toujours rendre justice sans aucun échange et de respecter la loi telle qu’elle est.

Il a, également, demandé au gouvernement de promouvoir le développement du pays, en luttant contre la corruption, les malversations économiques, l’insécurité et la division des partis, le respect des droits de la personne humaine, la discipline dans tous les domaines, afin qu’ y ait  la paix durable pour tous.

Le président Ntibantunganya a rappelé que feu président Ntaryamira prônait par ailleurs le retour au travail pour le développer le Burundi.

Prenant la parole, Mme Sylvana Ntaryamira a demandé que la justice soit faite pour que ceux qui sont derrière la mort de feu président Ntaryamira soient punis conformément à la loi.

Elle a par ailleurs signalé que l’avocat qui était supposé chercher les indemnités de ceux qui ont péri dans l’accident d’avion qui transportait feu président Ntaryamira et son homologue rwandais,  les a reçues, mais les a volées.

De ce fait, Mme Ntaryamira a demandé à l’Etat du Burundi de le poursuivre, disant qu’il est au pays voisin,  la RDC.

Vue partielle des participants