• mer. Juin 19th, 2024

Un délai d’un mois accordé aux employeurs pour avoir déclaré leurs employés à l’INSS

ByAdministrateur

Avr 29, 2024

CANKUZO, 26 avr (ABP) – Tous les employeurs de la province Cankuzo (est du Burundi) devront désormais avoir déclaré à l’Institut national de sécurité sociale (INSS) dans un mois. Cette recommandation a été formulée jeudi le 25 avril lors d’une réunion de sensibilisation sur l’importance de déclaration et cotisation pour les employés, organisée au chef-lieu de cette province par cet institut à l’endroit de tous les employeurs de cette province, a-t-on appris sur place.

Le responsable de l’INSS en provinces Cankuzo, Ruyigi, Gitega et Karusi, Mme Joselyne Bazompora a, à cette occasion, déploré que la plupart des employeurs ne veillent pas au bien-être des employés.

Cette situation si déplorable s’explique par le fait que certains employeurs de la province Cankuzo n’osent pas déclarer leurs employés ni les salaires qui leur sont alloués, selon l’inspecteur du travail et de l’emploi en province Cankuzo, M. Jean Bosco Bambara.

De plus, M. Bambara a indiqué que des fois, il n’est pas bien accueilli sur terrain et que même certains employeurs cachent les données dont il a besoin de consulter.

Il a été ainsi rappelé qu’un tel comportement déstabilise les tâches du gouvernement et sont, par ailleurs, punissables par la loi.

Cela est ainsi alors qu’on ne cesse de sensibiliser sur le changement de comportements, a indiqué le responsable de l’INSS en provinces Cankuzo, Ruyigi, Gitega et Karusi.

C’est pour cette raison qu’un délai d’un mois a été accordé à tout employeur de la province Cankuzo, qui n’est pas encore en ordre, de saisi l’INSS pour la déclaration et le début de versement des cotisations pour leurs employés. D’après Mme Bazompora, des punitions sont prévues aux contrevenants, avec la possibilité de fermeture de leurs entreprises.