• lun. Juin 24th, 2024

La coupure d’électricité traine les activités du commissariat général des migrations

ByAdministrateur

Mai 7, 2024

BUJUMBURA, 6 mai (ABP) – Le commissaire général des migrations, M. Maurice Mbonimpa a organisé, vendredi le 3 mai 2024, à Bujumbura, une conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes en rapport avec les activités dudit commissariat.

Les journalistes présents dans cette conférence de presse ont posé des questions par rapport à la lenteur qui s’observe dans l’octroi des documents de voyage, la corruption ainsi que le changement des rendez-vous.

Concernant la lenteur qui s’observe dans l’octroi des documents de voyage, M. Mbonimpa a fait savoir que cela est dû à la coupure incessante d’électricité qui fait que les services des migrations perdent du temps pendant qu’ils produisent ces documents. Il a aussi révélé que son commissariat fait face au problème relatif aux demandeurs de documents qui utilisent les faux documents pour remplir leurs dossiers notamment les attestations d’identité complète, les cartes nationales d’identité et les attestations de résidence.

Il a, de ce fait, précisé que leurs dossiers sont mis à l’écart. Il a mis en garde contre ceux qui utilisent les faux documents qui ne sont pas délivrés par l’administration seront traduits en justice.

Il a profité de cette occasion pour mettre en garde ce qu’il a appelé « une administration parallèle » qui produit ces faux documents, invitant la population de ne pas confier leurs dossiers aux fraudeurs car, une fois attrapé, ils sont punis par la loi.

S’agissant de la corruption, le commissaire général des migrations a précisé que ce phénomène a été réduit à 99% quand le commissariat général des migrations a introduit la digitalisation pour demander des documents de voyage. Il a souligné qu’il se remarque des personnes qui sont distraites et qui se confient aux réseaux sociaux comme le Facebook et autres et qui ont été trompés par des escrocs. Il a demandé à ceux qui cherchent des documents de voyage d’être vigilants, les interpellant de dénoncer ces personnes qui font ce genre d’escroquerie.

En ce qui concerne le changement des rendez-vous, il a indiqué qu’il existe un service au commissariat, chargé des questions liées au changement des rendez-vous, signalant que si un tel cas se présente, il faut faire recours à ce service pour connaître le prochain rendez-vous.

Le commissaire Mbonimpa a enfin demandé à la population d’être patiente car, les demandeurs des documents de voyage sont supérieurs à la capacité d’accueil.