• mer. Juin 12th, 2024

Lutte contre la faim, une condition pour atteindre la vision 2040- 2060

ByAdministrateur

Mai 8, 2024

MAKAMBA, 7 mai (ABP) – Le gouverneur de Makamba (sud du Burundi), Mme Tantine Ncutinamagara, a clôturé lundi le 6 mai, en zone et commune Nyanza-lac, les descentes de recueillir les doléances de la population pour savoir ce que cette dernière pense de la mise en œuvre de la vision du Burundi émergent en 2040 et développé en 2060.

La population de la zone Nyanza-lac a indiqué que la lutte contre la faim doit être une priorité pour réussir cette vision. Les services du ministère en charge de l’Agriculture et de l’Elevage doivent travailler d’arrache-pied pour que tous les marais soient aménagés, tandis que les éleveurs doivent respecter la loi en rapport avec la stabulation permanente. Ici, le gouverneur a rappelé que l’éleveur du troupeau intercepté en train de brouter ici et là doit payer une amende et restituer les plantes endommagées.

                                                                                                              Visite de l’écloserie de poissons

Un des membres du réseau des éleveurs de porcs, M. Charles Karenzo, a demandé à la population de s’atteler à l’élevage des porcs car, a-t-il dit, le gouvernement est engagé à son amélioration. Même le marché d’écoulement de la viande de porcs est déjà disponible, a-t-il dit, ajoutant que des centres naisseurs sont envisageables pour avoir une bonne qualité de porcs.

Dans ces moments où le pays approche les échéances électorales, le gouverneur Ncutinamagara a exhorté la population de Nyanza-lac de se méfier des rumeurs et de s’atteler aux activités de développement.

Dans le secteur de la justice, le gouverneur de Makamba appelle aux professionnels de la justice d’élaborer la liste des procès pendants dans les juridictions pour qu’ils soient clôturés.

Dans son mot d’accueil, l’administrateur de la commune Nyanza-lac, Mme Marie Goreth Irankunda, avait indiqué que sa commune fait face à l’insuffisance d’eau potable et qu’il est temps que la Regideso fasse une extension électrique dans différents quartiers de la zone Nyanza-lac.

Mme Ncutinamagara a enfin demandé à la population de respecter les emprises de la route, creuser des puisards et veiller à l’assainissement de part et d’autre des routes et des pistes.

Elle a clôturé sa descente à Musatwe où est installée une industrie ELAGA (Elevage agriculture aquaculture) de transformation de patchouli en parfum et l’élevage de poissons