• mer. Juin 12th, 2024

Les consommateurs des produits de la Brarudi appelés à dénoncer les commerçants spéculateurs

ByAdministrateur

Mai 20, 2024

GITEGA, 14 mai (ABP) – Le gouverneur de la province Gitega (centre du Burundi), M. Venant Manirambona, s’indigne des commerçants spéculateurs qui vendent des produits de la Brarudi à des prix exorbitants suite à la pénurie de ces produits dans le pays ainsi que les consommateurs de ces produits qui les achètent à ces prix en gaspillant les biens de leurs familles.

Lors d’une interview accordée à l’ABP samedi le 11 mai, le gouverneur Manirambona a fait savoir que depuis qu’il y a la carence des produits de la Brarudi, certains responsables des bars et bar-restaurants se sont arrogé le droit de hausser, de façon exorbitante, les prix de ces produits. Il a donné l’exemple d’un bar qui a été surpris en train de vendre une bouteille d’Amstel à 10.000 FBu, celle d’amstel Bock à 7.000 FBu et une bouteille de à 5.000 FBu.

M. Manirambona a révélé qu’il y a des commerçants qui ont déjà subi des sanctions sévères suite à la non-application des prix réglementaires dans la province Gitega. Il a, à cet effet, demandé aux responsables des bars de penser aux autres car, a-t-il souligné, la hausse des prix pour les bières contribue énormément dans la mauvaise gestion de l’économie des ménages. Il n’a pas oublié de mentionner qu’il y a des consommateurs qui contribuent, eux aussi, dans la hausse des prix en disant qu’il peut acheter telle ou telle autre boisson à n’importe quel prix. Selon lui, acheter une bouteille d’Amstel à 10.000 ou 20.000 FBu n’est pas raisonnable.

Le gouverneur de la province Gitega a ainsi appelé les consommateurs de ces produits à collaborer avec l’administration et la police en dénonçant tous les commerçants qui vendent ces produits à des prix exorbitants afin de décourager à jamais cette mauvaise habitude. Il a signalé que l’administration et la police sont prêtes à intervenir à tout moment, même pendant la nuit, pour punir les commerçants surpris en train de spéculer sur les prix des produits de la Brarudi.

Le gouverneur Manirambona conseillent aux consommateurs de ces produits de les consommer de façon responsable afin d’arriver au développement de leurs familles et du pays car, a-t-il expliqué, il y a ceux qui commandent plus de 6 bouteilles d’Amstels alors qu’on ne consomme pas ces produits pour être ivre mais normalement pour être à l’aise.

« Si on consomme trop, on s’use progressivement alors que le pays a besoin des personnes en bonne forme pour travailler », a-t-il estimé, ajoutant que si on continue comme ça, il sera très difficile d’arriver au développement durable malgré que le Burundi ambitionne d’être un pays