• lun. Juil 15th, 2024

Un montant de Trois milliards de Fbu volatilisé par certains fonctionnaires de l’Etat

ByAdministrateur

Juin 6, 2024

BUJUMBURA, 30 mai (ABP) –Le ministre de la Fonction publique, du Travail et de l’Emploi (MFPTE), M. Vénuste Muyabaga a tenu une réunion d’échanges, mercredi le 29 mai 2024, avec les chargés des ressources humaines des ministères sectoriels, en vue de traiter la question de la mobilité des fonctionnaires.

Le ministre Muyabaga a fait savoir que ces échanges étaient une occasion de donner des orientations allant dans le sens de stopper les vols de l’argent du trésor public  suite à certaines personnes qui ont touchés des salaires des pensionnés, des personnes mortes ou des personnes mutées ailleurs. Selon lui, une fois mal gérée,  cette mobilité des fonctionnaires occasionne des pertes énormes à l’Etat.

Le constat, a-t-il ajouté,  est que 3 milliards de francs burundais ont été volés, ajoutant qu’un montant de 52 millions parmi de ces 3 milliards, a été retourné et  déjà versé au compte du trésor public.

Vue partielle des participants

Il a noté que pour éviter les cas de vol, le MFPTE a mis  en place une commission chargée de la vérification de l’authenticité des calculs des salaires et  pour le recouvrement de tous ces montants.

Il a, par ailleurs,  fait savoir que  des sanctions pénales sont prévues par la loi pour quiconque ne remettra pas l’argent volé d’ ici  30 jours devant la commission mise en place à cet effet.   Après cette période, ils seront considérés comme des voleurs.

Au cours des échanges, les intervenants ont demandé qu’il ait une franche collaboration au niveau des ministères sectoriels ainsi que le renforcement des capacités au niveau de ressources humaines. Cela contribuera à la facilitation de quelques tâches.

Le ministre Muyabaga a demandé à cette commission d’être responsable dans sa mission, de signaler tout autre anomalie et des cas de fraudes constatées liés au traitement des fonctionnaires de l’Etat et de bien surveiller les listes de ces derniers pour ne pas rémunérer ceux qui ne travaillent pas