• lun. Juil 15th, 2024

Des cas de grossesses précoces en milieux scolaires sont encore remarquables

ByAdministrateur

Juin 13, 2024

KAYANZA, 10 juin (ABP) – Une trentaine de jeunes filles de la province Kayanza ont abandonné l’école durant les deux premiers trimestres de l’année scolaire en cours, suite aux grossesses, selon le directeur provincial de l’éducation en province Kayanza, M. Désiré Hatungimana.

Les principaux auteurs, selon lui, sont des chauffeurs et des motards, leurs condisciples, les enseignants y compris, ceux de religion et des responsables dans différents secteurs. Se réjouissant que l’effectif de ces grossesses diminue progressivement, grâce aux séances de sensibilisation menées à l’endroit des parents et des élèves afin de les inciter à être les premiers à dénoncer les auteurs.

Bien que l’effectif des élèves engrossées durant le troisième trimestre ne soit pas encore connu, M. Hatungimana, confirme que les cas d’abandons scolaires liés aux grossesses précoces restent encore une réalité inquiétante.

Il sied de rappeler que 50 jeunes filles ont été engrossées durant l’année scolaire écoulée.