• lun. Sep 26th, 2022

Saisie de plus de 100 fûts en plastique et plus de 100 sacs vides de sucre dans une buvette du quartier de Mutakura

ByAdministrateur

Mai 29, 2021

BUJUMBURA, 27 (ABP) – La police nationale du Burundi (PNB) a saisi mercredi le 26 mai 2021, dans le quartier de Mutakura en mairie de Bujumbura, une buvette où se trouvaient des boissons prohibées communément appelées « Inkoneseri », plus de 100 fûts en plastique et plus de 100 sacs vides de sucre mais aussi d’autres produits en poudre, a- t-on constaté sur place.

Au moment où il fait un bout de temps qu’il y a une pénurie très accrue du sucre, M. Pierre Nkurikiye, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique a fait savoir que la police a mené son enquête pour pouvoir déterminer la cause de cette pénurie.

D’après l’enquête de la police, M. Pierre Nkurikiye a indiqué que le propriétaire de cette buvette s’approvisionne en vin de banane qui est acheté en commune Rugombo de la province de Cibitoke, et quand il vient ici avec 15 fûts par exemple, il va utiliser ce sucre pour pouvoir produire beaucoup d’autres fûts.

En y ajoutant du sucre et de l’eau, a-t-il déclaré, il peut aller jusqu’à plus de 25 fûts de cette boisson prohibée.

Quant à l’hygiène pendant la fabrication et la vente de cette boisson, le constat est que ces boissons sont fabriquées dans des latrines et avec des produits pourris et après, elles sont distribuées à la population et cela porte des mauvaises conséquences sur la santé, a martelé M. Pierre Nkurikiye.

A cet effet, M. Nkurikiye a profité de cette occasion pour démentir toute personne qui s’imagine que cette pénurie de sucre est dû à certaines autorités du gouvernement qui s’adonnent au commerce frauduleux de ce produit, mais plutôt à des citoyens parmi lesquels ceux

de la mairie de Bujumbura qui le font clandestinement, ajoutant que cette buvette elle-seule, pouvait provoquer une pénurie de sucre dans la mairie de Bujumbura compte tenu de la quantité du sucre utilisée dans la fabrication de ces boissons prohibées.

Cependant, il a aussi signalé qu’on soupçonne d’autres membres de cette coopérative qui pratiquent la même chose.         S’agissant des informations détenues par la police, M. pierre Nkurikiye a signalé que le propriétaire de cette buvette aurait cinq autres places semblables à celle-ci et il ne travaille pas en solo car, a -t-il indiqué, il est membre d’une coopérative qui vend ce vin de banane.

  1. Nkurikiye a interpellé toute population de cette localité dans toutes ses tendances, en commençant par l’administration locale, à se ressaisir immédiatement pour qu’elle soit l’œil et l’oreille des institutions de la police et de la justice afin que personne ne s’adonne plus à de telles pratiques qui font que les citoyens ne s’approvisionnent plus en ce produit qui est très nécessaire pour la vie de population.

Il sied de rappeler que cette enquête a permis l’arrestation de deux employés œuvrant dans cette buvette et le propriétaire n ‘est pas encore appréhendé.