• jeu. Sep 29th, 2022

L’adhésion dans des coopératives contribue au développement, estime le président de « Ntawutoterimbere »

ByAdministrateur

Juil 15, 2021

BUJUMBURA, 14 juil (ABP) – Le président de la coopérative pour le changement des mentalités dénommée « Ntawutoterimbere », M. Evariste Bizimana, appelle les petits commerçants à se regrouper en associations pour se développer, a-t-il indiqué à l’ABP mardi le 13 juillet, lors d’une interview.

  1. Bizimana a fait savoir que l’adhésion dans des coopératives joue un rôle important dans la vie d’un commerçant.

Il a fait savoir que l’objectif principal de la coopérative « Ntawutoterimbere » est de regrouper les petits commerçants dans les associations pour les soutenir dans le développement.

La coopérative « Ntawutoterimbere » a été créée par 50 commerçants qui ont décidé de se regrouper ensemble. Ils ont ainsi cotisé chacun un montant de 250 000 FBu pour avoir un capital de 10.000.000 FBu. Ils se sont installés dans la zone Kamenge, commune Ntahangwa.

D’après M. Bizimana, la coopérative a déjà 40 groupes de petits commerçants. Chaque groupe est composé de 25 membres et dispose d’un responsable pour les encadrer.

Par ailleurs, chaque membre du groupe doit payer 500 FBu par mois pour alimenter la caisse, et s’acquitter de la cotisation de 5000 FBu par mois. Les frais d’adhésion sont de 1000 FBu pour un nouveau membre.

Cette coopérative a fait un pas en avant, s’est réjoui M. Bizimana, qui précise que leur coopérative a déjà initié un élevage de 500 porcs dans le quartier Ngagara. Ils ont engagé des jeunes pour alimenter ces porcs, a-t-il souligné, indiquant que cela contribue à diminuer le chômage. Ils ont aussi cultivé des haricots et du maïs en province Karusi.

Les responsables de ces groupes sont tenus de produire des rapports à transmettre à la représentation de la coopérative, a indiqué M. Bizimana, signalant que sur l’autorisation de la banque de la République du Burundi (BRB), les membres de cette coopérative versent leur argent dans le compte de cette dernière. Les membres ont ainsi le droit de contracter un crédit auprès de la coopérative.

Bizimana se réjouit qu’avec cette coopérative, il parvient à couvrir les besoins de sa famille. Il lance un appel vibrant aux commerçants à adhérer dans des associations ou coopératives pour mettre les idées ensemble et s’auto-développer.