• sam. Juin 25th, 2022

Lancement officiel de la société Bene Ntare

ByAdministrateur

Août 27, 2021

BUJUMBURA, 26 août (ABP) – La première dame du Burundi Angeline Ndayishimiye a procédé mercredi le 25 août 2021, au lancement officiel de la société Bene Ntate ayant le siège au Building Agora sis à l’avenue de la Mission au centre-ville de Bujumbura, la capitale économique.

Elle a d’abord fait une visite guidée des bureaux ainsi que des différents produits déjà réalisés comme des habits, des tableaux et autres articles, avant de se rendre au centre professionnel des métiers, situé à Kigobe en commune urbaine de Ntahangwa où s’est déroulé le reste des activités.

Les discours de circonstance étaient entrecoupés par des chants et danses exécutés par les jeunes filles et garçons, dénommés Bene Ntare.

La présidente directeur général de cette société, Mlle Navie Quetsia Ndayishimiye a indiqué que cette société date du 1er juillet 2020 et compte aujourd’hui 500 jeunes provenant de tous les coins du pays et de différentes catégories, les scolarisés et non scolarisés en vue de permettre à ces derniers de développer leurs talents. Cette société a comme devise, « Jeunes, unissons-nous pour bâtir notre pays ». Elle opère pour le moment à Bujumbura et à Gitega mais envisage étendre ses activités dans d’autres provinces

Selon Quetsia Ndayishimiye, la société Bene Ntare a été créé dans l’objectif de promouvoir le patriotisme, de renforcer l’unité nationale et de sensibiliser les jeunes à retrousser les manches en vue de contribuer au développement du pays.

Cette société fait des activités diversifiées. Certaines s’orientent dans le domaine de l’agriculture moderne et l’élevage, d’autres dans le tourisme, l’artisanat, le décor, les différentes danses et d’autres.

Mlle Quetsia Ndayishimiye a signalé que cette société a beaucoup d’ambitions et une grande vision. Elle a ainsi sollicité le soutien des parents, de leurs ainés et des banques à travers l’accès aux crédits ainsi que celui des différentes organisations tant locales qu’internationales.

A cet effet, la première dame Angeline Ndayishimiye a exprimé sa satisfaction, car les objectifs de la société se retrouvent dans la mission de l’Organisation des premières dames d’Afrique pour le développement (OPEDAD) du Burundi, dont elle est la présidente. Le soutien aux activités des jeunes rentre dans cette mission, a-t-elle renchéri. Elle s’est félicitée de voir que les conseils qu’elle a donnés lors de sa séance de moralisations des jeunes en vacances et de ceux vivant à l’internat a été entendus. Elle a déclaré que si demain ces jeunes ont besoin de l’aide, l’OPEDAD est prête pour les épauler.

Elle a saisi cette occasion pour inviter ces jeunes à mettre en avant l’amour et l’unité, et à préserver la culture burundaise. Elle leur a promis de les appuyer en tant que parent et les a exhortés d’aller de l’avant jusqu’à dépasser même le pas franchi par leurs parents.