• sam. Juin 25th, 2022

Des personnes âgées déplorent que certains d’entre eux ne sont pas considérés et sont malmenés par la société

ByAdministrateur

Oct 7, 2021

BUBANZA, 5 oct (ABP) – Des personnes âgées de la province Bubanza (nord-ouest du Burundi) déplorent qu’il existe encore, certains d’entre eux, qui ne sont pas considérés et qui sont malmenés par la société, alors que ce qu’ils ont fait honore le pays, a-t-on appris, ce vendredi le 1er octobre, lors de la célébration de la journée internationale dédiée aux personnes âgées, en province Bubanza.

Les personnes âgées sont au nombre d’environ 20.000 en province Bubanza, et sont regroupés dans une association du nom d’”Abahumure twarakoze dusazane iteka n’ijambo”, et les doyens d’âges parmi eux, sont âgés de 80 à 90 ans. Et ceci a été dit par des représentants de cette association, qui déplorent qu’il existe encore certains d’entre eux qui ne sont pas considérés et qui sont malmenés par leurs descendances et leur entourage, surtout en les accusant de sorcellerie tenant compte de leur pauvreté et en s’accaparant de leurs patrimoines, l’exemple étant d’une femme veuve de la colline Ngara en commune Bubanza, qui s’est vue refusée, par son fils, de vendre une  portion de son champ pour se payer des soins médicaux, a-t-on appris sur place. L’un des représentants provinciaux de l’association nommée “Compassion for vulnerable abraham’s children of Burundi (COVAB), Tharcisse Nzosaba, a demandé qu’il y ait toujours le pont reliant les personnes âgées et les jeunes afin que ces derniers songent toujours au coup de main à ces personnes âgées. Quant au conseiller du gouverneur de la province Bubanza, chargé de l’administration et finances, Félicien Ndoricimpa, il a promis que l’administration ne ménagera aucun effort pour le bien être de cette catégorie de la population, et leur a demandé de s’organiser en coopératives et associations d’auto développement.