• mar. Sep 27th, 2022

L’ombudsman burundais annone l’ouverture de l’antenne de son institution dans la région du centre-est

ByAdministrateur

Oct 10, 2021

RUYIGI, 1er oct (ABP) – L’ombudsman burundais, Edouard Nduwimana, a effectué jeudi le 30 octobre une visite de travail en province de Ruyigi (est du Burundi). Cette visite avait trois objectifs principaux à savoir le renforcement de la culture de la bonne gouvernance et du développement, l’annonce à la population de la province de Ruyigi de l’ouverture d’une représentation de l’ombudsman dans la région du centre-est du Burundi, et l’appel à la population à la sauvegarde de la paix et à la lutte et à la prévention contre la Covid-19.

L’ombudsman burundais s’est réjoui de la bonne cohabitation de la population de Ruyigi et a appelé tout un chacun à rester éveillé et prévenir tout danger de nature à perturber la paix et la sécurité dans cette province.

En ce qui concerne le renforcement de la culture démocratique, l’ombudsman burundais a indiqué que la population a besoin de leaders capables de s’enquérir des besoins et doléances de la population avant de prendre des mesures et des décisions allant dans le sens de faciliter le vécu quotidien de cette même population. Et toute avancée positive étant le résultat d’une entente entre les dirigeants et la population qui participent à leur propre développement. Il a souligné que ce genre de gouvernance est caractéristique de la démocratie, qui, par définition est le pouvoir du peuple, par le peuple et pour le peuple.

Ainsi a-t-il souligné, cette bonne gouvernance nécessite un rappel constant aux dirigeants et dirigés qu’ils ont tous le devoir d’apporter leur contribution pour que cette culture soit de plus en plus mieux implantée dans cette province et dans le pays.

L’ombudsman burundais a également fait savoir que la représentation de l’institution de l’ombudsman dans les différentes régions du Burundi est permise par la loi.

Mme Angèle Barumpozako, originaire de la province Gitega (centre), ancienne directrice du département de la médiation et de l’éducation citoyenne et qui fut également patronne de la brigade anticorruption est désormais la cheffe de l’antenne de la région du centre-est, comprenant les provinces de Muramvya, Mwaro, Gitega, Karusi, Cankuzo et Ruyigi.

Nduwimana a précisé que cette nouvelle représentation est établie dans le souci de rapprocher l’institution de l’ombudsman à la population des provinces de l’intérieur du pays et vient répondre aux soucis de mieux servir la population nécessiteuse. L’ombudsman a d’ailleurs exprimé ses félicitations à la population de Ruyigi du fait que les bureaux de l’ombudsman regorgent actuellement, très peu de dossiers déposés, par rapport aux autres provinces du pays. Il a souligné que cela démontre que la population est très occupée par des travaux de leur auto développement et qu’elle cohabite pacifiquement.

Nduwimana a encouragé la population de continuer à s’atteler à leur développement.  Il les a surtout prévenus que le développement n’est nullement possible si la sécurité n’est pas au beau fixe. Il a souligné que des signes avant-coureurs montrent que certaines personnes ne sont pas contentes de constater que le Burundi est sur la voie de percée dans le développement. Il a également rappelé que ces ennemis de la nation utilisent d’autres burundais, et que toute la population est appelée à dénoncer toute personne étrangère à la localité, tout mouvement d’individus non connus à la localité et même toute conduite inhabituelle par les gens qui vivent dans une localité. La population est ainsi appelée à user de la sagesse pour ne pas à leur tour être des éléments perturbateurs de la sécurité, soit par mensonge ou par règlement de comptes entre individus.