• mar. Oct 19th, 2021

Au moins 161 cas communautaires de Covid-19 en moyenne journalière depuis juillet 2021 contre 23 cas en début d’année

ByAdministrateur

Oct 12, 2021

BUJUMBURA, 11 oct (ABP) – La moyenne journalière du nombre de nouveaux cas communautaires de Covid-19 rapportés depuis le 21 juillet 2021, date de début de la résurgence, est d’au-moins 161 cas alors que cette moyenne journalière était de 23 cas jusque-là depuis le début de l’année 2021, indique le rapport de situation sur la réponse à la pandémie due au coronavirus sars-cov-2 (covid-19) rédigé et publié le 8 octobre 2021.

Le taux de positivité chez les personnes dépistées au cours des dernières 24 heures (le 9 octobre) est de 3,10 cas de Covid-19 pour 100 tests réalisés.

On note également une hausse de 70% du nombre de nouveaux cas communautaires de Covid-19 rapportés au cours des dernières 24 heures (117 cas) par rapport aux 24 heures précédentes (69 cas). On note par ailleurs une hausse de 4% du nombre de personnes dépistées au cours des dernières 24 heures (3840 tests) par rapport aux 24 heures précédentes (3696 tests).

Au total 38 agents de santé ont été testés positifs au coronavirus depuis le début de l’épidémie avec zéro décès. Les derniers cas d’infection de personnel de santé datent du 2 avril 2021.

Au cours des sept derniers jours, le nombre de nouveaux cas communautaires rapportés (734 cas) a connu une baisse de 32,03% par rapport aux 7 jours précédents (1080 cas). Le nombre de personnes dépistées a également connu une baisse de 17,47% au cours des derniers sept jours avec un total de 28.952 tests réalisés contre un cumul de 35.080 tests réalisés précédemment. Le taux de positivité moyen au niveau national depuis le début de la résurgence le 21 juillet 2021 est de 3,26 cas de Covid-19 pour 100 tests réalisés, en-dessous du seuil d’alerte de 5%. Ce taux était de 1,69 cas confirmés pour 100 tests réalisés depuis le début de l’année 2021.

En cumul national on note 769.832 personnes testées, 19.160 cas confirmés, soit 2,43%, 18.652 guéris, 14 décès, 494 malades dont 476 mineurs et 18 sévères.

Selon les statistiques par groupe d’âge, on dénombre 53,50% de sexe masculin et 46,50% de sexe féminin ; soit un sex-ratio homme – femme de 1,2. Les personnes les plus touchées sont dans la tranche d’âge de 15 à 59 ans (81,57%) avec une prédominance chez les personnes de 25-34 ans (25,80%). Les enfants de moins de 5 ans représentent 4,46%.

Tous les cent-dix-sept (117) nouveaux cas communautaires rapportés au cours des dernières 24 heures proviennent de seize (16) districts sur les 47 du pays (34,04%).

Au cours des sept derniers jours, trente-neuf (39) districts sur les 47 (82,98%) du pays ont enregistré au moins un cas de Covid-19.

S’agissant du suivi des contacts, au cours des dernières 24 heures, aucun cas de nouveau contact n’a été rapporté. Le cumul national est de 68.977 contacts listés. Le ratio contacts-cas positif est de 3,6.

Le cumul national des contacts testés positifs est de 2.719 contacts positifs au SARS-CoV-2 ; soit une incidence de 3,94%. Il reste toujours sous suivi 4391contacts, soit un ratio de 8,9 contacts pour un cas actif de Covid-19.

Selon des données de laboratoire, quatre districts ont enregistré un taux de positivité supérieur à 5%. Il s’agit de Bujumbura sud avec 6.2%, Bujumbura centre, 5.9%, Mabayi, 5.7% et Bukinanyana, 5.1%

Au cours des dernières 24 heures, on dénombre 893 passagers entrants qui ont été testés au niveau des points d’entrée terrestres et de l’aéroport. Parmi eux, deux cas de Covid-19 importés ont été détectés à l’aéroport de Bujumbura et au point d’entrée de Gatumba/frontière RDC

Comme défis on signale la mobilisation de ressources pour financer le plan de réponse actualisé validé par le ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida, la surveillance des  équipes d’intervention rapide, l’investigation des cas et points d’entrée, la recherche active des cas suspects, des contacts des cas confirmés et probables pour un suivi approprié, le renforcement du contrôle aux points d’entrée informels et de la surveillance à base communautaire dans les districts sanitaires.

Au niveau de la communication, les défis restent l’intensification de la communication et de la sensibilisation dans le contexte actuel de résurgence de la Covid-19, le renforcement du respect des mesures barrières mises en place au sein des populations.

Au niveau du laboratoire national les défis restent lies à la disponibilité constante d’intrants dans tous les laboratoires de diagnostic du pays, le faible dépistage volontaire dans plusieurs districts du pays.

Au niveau vaccinal, le défi est au niveau de l’élaboration et de la validation du plan national de déploiement de la vaccination contre la Covid-19, l’élaboration d’un plan de communication pour la vaccination contre la Covid-19.