• mar. Oct 19th, 2021

Un enfant qui manifeste des difficultés d’apprentissage nécessite la consultation des spécialistes

ByAdministrateur

Oct 14, 2021

BUJUMBURA, 12 oct (ABP) – Le professeur et orthopédagogue, Joseph Ndayisaba, conseille aux parents de consulter un enseignant ou des spécialistes du domaine lorsqu’un enfant manifeste des difficultés d’apprentissage.  Il l’a dit au cours d’une interview qu’il a accordée lundi à l’ABP.

Le professeur Ndayisaba, en même temps directeur du Centre d’observation, de diagnostic et de rééducation des enfants en difficultés d’apprentissage, regrette qu’il y ait des enfants qui obtiennent de mauvais résultats à cause d’un problème qu’on peut identifier et régler facilement. Pour lui, l’idéal serait que chaque école ait un spécialiste pour s’occuper de ces cas. Il salue les efforts consentis par l’Etat dans la prise en charge des enfants à besoins spéciaux, avec l’instauration de “l’école inclusive”.

C’est le cas de l’école Notre Dame de la Sagesse de Gitega, qui a sorti des aveugles et des sourds-muets qui ont déjà passé l’examen d’Etat et qui l’ont réussi. L’un des lauréats de cette école, qui est aveugle, est régulièrement inscrit à la faculté de Psychologie et des Sciences de l’Education de l’université du Burundi, a précisé le professeur Ndayisaba, qui exprime le vœu de voir ces écoles multipliées pour donner aux enfants souffrant des déficiences diverses l’occasion d’être scolarisés comme les autres.

D’une manière générale, quand on a une classe de 50 enfants, ils ne peuvent pas être tous brillants, a par ailleurs fait remarquer l’orthopédagogue Ndayisaba, précisant qu’il y en a qui ne s’accrochent pas aux apprentissages pour des causes multiples, comme les déficiences sensorielles, les problèmes familiaux, les prérequis insuffisants etc. Il conseille à ces enseignants de s’intéresser à leur niveau et d’aviser leurs parents et, en cas de besoin, leur proposer les consultations des spécialistes.

Pour rappel, le Centre d’observation, de diagnostic et de rééducation des enfants en difficultés d’apprentissage  a  déjà  diagnostiqué diverses catégories de  types de difficultés, entre autres, des cas de latéralité forcée (cas des enfants gauchers qu’on force à écrire avec la main droite), des cas de déficits auditifs et visuels, qui sont directement référés chez les médecins spécialistes, des cas d’autisme, des cas d’enfants bègues, des enfants victimes du H.A.D.A. (Hyperactivité avec déficit d’attention), qui souffrent d’un grave déficit d’attention et de concentration.

Le professeur Ndayisaba a souligné le fait que souvent, les parents font consulter leurs enfants tardivement, ce qui rend la rééducation difficile et longue. Il a aussi évoqué le fait que certains enseignants réagissent mal face aux enfants en difficultés (rejet, incompréhension, injures …) en raison d’un déficit au niveau de leur formation initiale.