• sam. Nov 26th, 2022

La jeunesse de la Mairie de Bujumbura appelée à travailler en équipe pour bénéficier des crédits

ByAdministrateur

Oct 18, 2021

BUJUMBURA, 16 oct (ABP) – Le ministre du Commerce, du Transport, de l’Industrie et du Tourisme, Mme Capitoline Niyonizigiye a rencontré, vendredi le 15 octobre, les jeunes entrepreneurs de la Mairie de Bujumbura ainsi que les opérateurs économiques pour relever les défis auxquels font face cette jeunesse au cours de leur parcours.

Pour le Maire de la ville de Bujumbura, Jimmy Hatungimana, les jeunes de la Mairie ont compris le message du président de la République qui interpelle la population à plus d’engagement pour le développement, faisant remarquer que la jeunesse de la Mairie a de multiples dons en la matière. Il a fait savoir que cette jeunesse attend un accompagnement pour aller de l’avant, saluant au passage l’engagement du gouvernement en la matière en citant la création de la Banque d’investissement des jeunes (BIJ).

Le ministre du Commerce, du Transport, de l’Industrie et du Tourisme a fait savoir que cette rencontre a été tenue pour soutenir la jeunesse entrepreneuse et relever les défis auxquels elle fait face. Mme Niyonizigiye a rappelé que le gouvernement du Burundi est soucieux d’accompagner tous les intervenants dans le domaine du développement, dont les jeunes, pour que l’objectif du Plan national de développement (PND) 2018-2027, visant à retirer le Burundi des pays pauvres à l’horizon 2027 soit atteint.

Pour elle, la jeunesse ne peut pas être laissée en arrière. Pour qu’elle contribue réellement au développement, elle doit être mise à contribution en relevant les défis auxquels elle fait face, en répondant positivement à ses sollicitations. Elle a promis que son ministère va se baser sur les requêtes énoncées pour lever toutes les barrières qui s’interposent à son épanouissement économique du moment qu’elle a pris des engagements, en montant des projets de développement.

La ministre Niyonizigiye a interpellé les jeunes de la Mairie de Bujumbura à travailler en équipe pour bénéficier des crédits qui leurs sont destinés. Elle leur a demandé de s’informer sur les règlementations en vigueur dans les domaines dans lesquels ils opèrent.

Aux opérateurs économiques, il a été demandé de travailler dans la transparence et de s’informer eux aussi sur les réglementations en vigueur.