• ven. Déc 2nd, 2022

Le Burundi reçoit les premières doses de vaccin contre la Covid-19

ByAdministrateur

Oct 18, 2021

BUJUMBURA, 15 oct (ABP) – La République populaire de Chine a octroyé, jeudi 14 octobre 2021, au Burundi, plus de 500.000 doses de vaccin de type sinopharm, contre la Covid-19.

Ce don chinois a été réceptionné par le ministre de la Santé publique et de la Lutte contre le Sida, Thaddée Ndikumana en compagnie du ministre de l’Intérieur, de la Sécurité publique et du Développement communautaire, Gervais Ndirakobuca.

Le représentant de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) au Burundi, Xavier Crispin a fait savoir que c’est un vaccin qui se fait en deux doses, avec un espacement de trois à quatre semaines. « Ce n’est qu’après ces deux doses de vaccin que nous pourrons parler d’une personne complètement vaccinée contre la Covid-19 », a-t-il ajouté. « Je voudrais rassurer l’ensemble de la population qu’il s’agit d’un vaccin tout à fait efficace et valable pour le contexte et nous invitons, dans le cadre du volontariat, à toute la communauté de venir se faire vacciner », a-t-il rassuré.

Selon le ministre Ndikumana toute personne qui voudra se faire vacciner devra en premier lieu se faire enregistrer. « On va ouvrir les inscriptions qui seront faites volontairement et qui vont être suivies par la signature du consentement tel que recommandé par l’OMS, a-t-il souligné.

Ce ministre a fait savoir que, d’ici peu, on va créer des sites d’inscription afin de pouvoir identifier le nombre de personnes désirant ce vaccin, déterminer le nombre de vaccins à déployer dans tel ou tel autre site et dans des conditions tout à fait sécurisées.  Et de préciser que le dépistage va être accentué raison pour laquelle avant de se faire vacciner il faut impérativement être testé négatif à la Covid-19. Au cas contraire, la personne sera d’abord mise sous traitement, a-t-il insisté.

Il a indiqué que d’autres doses de vaccin promises par la Banque mondiale (BM) sont attendues, en provenance des Etats-Unis d’Amérique. En outre, la France et le Royaume de Belgique ont promis d’autres doses, a-t-il fait remarquer.

Par ailleurs, il a précisé qu’être vacciné ne signifie en aucun cas être épargné de la Covid-19, d’où il a appelé au strict respect des mesures barrières.

« Quand on est amis on partage le cuit et le cru », a fait remarquer de sa part l’ambassadrice de la République populaire de Chine au Burundi, Mme Xao Jiang Ping. Elle a révélé que ce pays a déjà octroyé un milliard quatre cent millions de doses de vaccin aux pays en voie de développement.  Jusqu’à la fin de l’année 2021 la Chine s’engage à fournir, en tout, six milliards de doses de ce vaccin, a-t-elle dit.

Selon elle ce don de vaccin illustre la détermination du gouvernement chinois de renforcer les relations internationales dans la lutte contre la Covid-19.

Elle a révélé que la Chine apprécie positivement les mesures contre la Covid-19 prises par le Burundi tout en promettant que son pays restera toujours aux côtés des Burundais dans cette lutte acharnée contre cette pandémie.

Soulignons qu’au Burundi le premier cas positif à la Covid-19 a été déclaré le 31 mars 2020.

Vue partielle des 500.000 doses de vaccin contre la Covid-19