• dim. Nov 28th, 2021

Les usagers du marais hydroagricole de la Ruvubu bénéficieront gratuitement des semences certifiées du riz

ByAdministrateur

Nov 2, 2021

KAYANZA, 27 oct (ABP) – Les riziculteurs exploitant le marais hydroagricole de la Ruvubu, du côté de la commune Muhanga en province Kayanza (nord), sont recommandés de ne pas procéder au labour ou à la mise en germoir des semences du riz conservé à domicile tant que l’administration communale et les instances habilitées n’ont pas encore donné le signal, a-t-on appris lundi sur place lors d’une réunion organisée par l’administration communale de Muhanga.

De plus, les germoirs des semences du riz seront mis en commun, ce qui permettra à tout riziculteur exploitant ce marais de bénéficier gratuitement des semences certifiées du riz.

Au cours de cette réunion organisée à l’intention des riziculteurs exploitant le marais hydroagricole de Ruvubu récemment aménagé par le Programme du développement des filières (PRODEFI) sur une superficie de 800 ha, le conseiller de l’administrateur communal de Muhanga en charge des affaires économiques, du développement et des statistiques, M. Simon Ntabahungu, a déploré le fait qu’il y ait certains riziculteurs exploitant ledit marais qui se sont arrogés le droit d’entamer le labour ou la mise en germoir des semences du riz conservées à domicile alors que l’administration communale et les services techniques agricoles n’ont pas encore communiqué le calendrier de labour.

                                                                                                                                                      Le marais hydroagricole de la Ruvubu

Au cas contraire, a-t-il insisté, ceux qui passeront outre ces mesures se verront retirés de leurs champs rizicoles pour être distribués à d’autres qui en sont capables.

Par la même occasion, M. Ntabahungu a demandé aux usagers du marais hydroagricole de la Ruvubu de répondre massivement aux activités de curage des caniveaux arroseurs pour barrer la route à l’inondation. Aux responsables tant administratifs qu’agricoles depuis le niveau collinaire jusqu’à celui zonal, M. Ntabahungu a proposé de prendre les devants dans la sensibilisation depuis le labour jusqu’à la récolte. Ici, il a interpellé les riziculteurs de Muhanga à ne pas attendre que les responsables viennent les sensibiliser sur le sarclage de leurs champs rizicoles alors que la récolte qui en proviendra leur appartiendra.

Lors des échanges, certains riziculteurs exploitant ledit marais ont demandé aux techniciens qui ont aménagé ce marais de revenir pour aménager les endroits jusqu’ici non encore aménagés surtout le 3ème périmètre, les caniveaux arroseurs et certaines digues qui se sont déjà écroulés. De ce fait, ils ont demandé à l’administration communale de Muhanga de ne pas procéder à la réception de ce marais tant que tout ne sera pas encore en ordre.