• mer. Déc 1st, 2021

Le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale en tournée en province Cankuzo

ByAdministrateur

Nov 15, 2021

CANKUZO, 12 nov (ABP) – Le deuxième vice-président de l’Assemblée nationale, M. Abel Gashatsi, au deuxième jour de sa visite, jeudi le 11 novembre, s’est joint à la population de la colline Kibogoye dans la commune Gisagara, aux travaux de traçage de courbe de niveau et de plantation des herbes fixatrices, a constaté l’ABP sur place.

L’administrateur communal de Gisagara a indiqué que plus de 180 km de courbes de niveau ont été déjà creusés depuis le début de la campagne. Selon le gouverneur de la province Cankuzo, cette commune a été la 2ème dans la production de maïs et d’arachides.

Gashatsi a appelé la population à la plantation des cultures fourragères et à poursuivre les travaux de développement. A cette occasion, une réunion à l’intention des chefs de services déconcentrés de la province, des leaders des partis politiques, des confessions religieuses et des associations coopératives, des élus locaux, des commerçants ainsi que des représentants des sociétés civiles en commune Gisagara, a été tenue.

Au cours de cette réunion, le gouverneur de province a signalé que le manque d’eau et d’électricité au niveau de la commune freine le développement.

Il a demandé que le bureau de l’Office Burundais des recettes (OBR) soit décentralisé pour diminuer le trajet des commerçants de Gisagara au moment d’acquittement d’impôts et des taxes.

A son tour, M. Gashatsi a félicité la population de Gisagara pour le pas déjà franchi dans la sécurité. Ce député a invité les participants à promouvoir l’entraide sociale et la scolarisation de tous les enfants en âge de l’être.

Il a appelé les administratifs à suivre au quotidien la situation tant sécuritaire que sociale dans la communauté. Là, il a insisté sur la lutte contre le concubinage constaté dans certaines collines.

De plus, ils doivent servir d’exemple dans la communauté en matière de développement. A cet effet, il les a appelés à aller de l’avant dans la pratique de l’agriculture et de l’élevage modernes.

Pour ce faire, il a exhorté la population à toujours utiliser de l’engrais et des semences sélectionnées. De plus, la culture des fruits, des caféiers et d’autres s’avèrent indispensables dans le développement, a-t-il poursuivi.

La production agricole profite de toutes les couches de la population. Il a ainsi exhorté les fonctionnaires à pratiquer l’agriculture à côté de leurs fonctions publiques. Cela, dans le but de mettre en œuvre le slogan du président de la République qui dit qu’il faut « que chaque bouche ait à manger, chaque poche ait de l’argent ».

Quant à la spéculation sur le carburant, il a qualifié cet acte de fraude tout en invitant l’administration à barrer la route à ces spéculations.