• ven. Déc 2nd, 2022

Le président de la République a clôturé la semaine dédiée aux combattants

ByAdministrateur

Nov 23, 2021

GITEGA, 22 nov (ABP) – Le président de la République du Burundi et président du Conseil des sages du parti CNDD-FDD, le Gnrl-mjr Evariste Ndayishimiye, a rehaussé de sa présence samedi le 20 novembre les cérémonies de clôture de la semaine des combattants qui se sont déroulées dans la commune Bugendana de la province Gitega, la capitale politique du pays. Il était en compagnie du Secrétaire général du parti CNDD-FDD et d’autres responsables des organes dirigeants de ce parti, a-t-on constaté sur place.

Les cérémonies ont connu la participation d’autres dignitaires du pays, dont le président de l’Assemblée nationale, le président du Sénat, le vice-président de la République, l’ombudsman burundais, l’épouse du héros de la démocratie, les cadres des Forces de défense et de sécurité et ceux de la  Justice, les représentants du corps diplomatique accrédités à Bujumbura, les représentants des 19 partis politiques agréés et des organisations de la société civile, ainsi qu’une foule des militants du parti au pouvoir et de la population.

                                                                           Défilé des anciens combattants et des jeunes du parti CNDD-FDD

Les cérémonies ont été ouvertes par une prière œcuménique, qui a été suivie par un long défilé des membres des différentes ligues affiliées au parti CNDD-FDD. Des chansons et slogans qui véhiculent l’idéologie du parti au pouvoir ont agrémenté ces festivités.

Dans son allocution, le Secrétaire général du parti CNDD-FDD, M. Révérien Ndikuriyo, a adressé ses remerciements au chef de l’Etat et président du Conseil des sages qui ne ménage aucun effort pour appuyer les projets de développement socio-économiques des anciens combattants. Il a, à cet effet, indiqué que le parti CNDD-FDD soutient la mise en place du programme d’éducation patriotique et civique des jeunes.

Dans son discours, le président Ndayishimiye a félicité tous ceux qui ont apporté leurs contributions pour que le Burundi recouvre la paix après tant d’années de violences. Il a rendu hommage aux combattants qui ont péri sur le champ de bataille. Il a interpellé tous les Burundais

à veiller au maintien de la paix et de la sécurité dans leurs localités respectives, base de toute œuvre de développement. Il a, par ailleurs, convié toute la population à retrousser les manches et à œuvrer en synergie d’actions dans l’exécution des travaux d’augmentation de la production pour avoir des excédents à écouler au marché et, partant, atteindre l’objectif du gouvernement qui prône que chaque bouche ait à manger et chaque poche ait de l’argent. Il a convié la population en général à poursuivre le mouvement d’adhésion dans des coopératives et des associations, en signifiant que l’union fait la force.

Il a aussi invité les Burundais à tout mettre en œuvre pour bannir tout acte qui tenterait de perturber le bien-être de la population, en citant notamment les fauteurs de trouble, les bandits, les corrupteurs et les corrompus, les fraudeurs, ainsi que les auteurs des cas d’injustice.

Le chef de l’Etat a convié les responsables administratifs et techniques à être de véritables leaders engagés à servir de modèle à la population dans les travaux de développement et à bannir toute forme d’injustice. Il a mis en garde tous ceux qui tenteraient de piétiner les droits de la population tout en invitant la population à dénoncer les malfaiteurs de toute nature qu’ils soient. Il a également invité les Forces de Défense, de Sécurité et de Justice à tout mettre en œuvre pour assurer la paix et la sécurité afin que la population vaque paisiblement à ses activités quotidiennes.

Le président de la République du Burundi a recommandé aux Burundais de tout mettre en œuvre pour maintenir la paix, renforcer la cohésion, promouvoir le leadership et unir leurs efforts pour accroître la production en faveur du développement durable et inclusif du Burundi.

Les cérémonies ont pris fin par le partage des aliments traditionnels que les combattants consommaient au maquis.