• dim. Jan 23rd, 2022

Le président de la République participe, par vidéo-conférence, au 21ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement du COMESA

ByAdministrateur

Nov 24, 2021

BUJUMBURA, 23 nov (ABP) – Le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, a participé mardi 23 novembre 2021, par vidéo-conférence, au 21ème sommet des chefs d’Etat et de gouvernement membre du marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) qui se déroule au Caire, en République arabe d’Egypte.

Les activités de cette conférence ont commencé par les cérémonies de remise et reprise entre le président sortant de la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement du COMESA depuis 2018, M. Andry Rajoelina, président de la République du Madagascar et M. Abdel Fattah El-Sisi, le président entrant de ladite conférence, qui est en même temps président de la République arabe d’Egypte. Ces cérémonies ont été marquées par la remise symbolique de l’emblème du pouvoir par le président sortant au nouvel entrant.

Lors de son intervention, le président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye, a indiqué qu’il faut renforcer l’intégration commerciale pour accélérer la reprise économique suite aux effets négatifs de la pandémie de Covid-19. Cette pandémie, a-t-il dit, a fortement frappé les économies des pays membres du COMESA et ralenti, de façon inattendue, la croissance économique, ce qui a provoqué un choc économique sans précédent.

Selon le président Ndayishimiye, une action commune est impérative pour une solution de résilience et de relance des économies des pays membres du COMESA aujourd’hui en berne suite à cette pandémie. Il a terminé ses propos en félicitant le président de la République arabe d’Egypte tout en lui rassurant le soutien du gouvernement du Burundi dans toutes les actions.

Dans son discours, le président Abdel Fattah El-Sisi est revenu sur les conséquences de la pandémie de Covid-19, notamment en rapport avec le développement économique et commercial des pays membres du marché commun de l’Afrique orientale et australe. Il a également signalé que la complémentarité régionale joue un rôle important pour le développement économique et commercial des pays membres du COMESA par le biais du libre-échange des marchandises. Il a souhaité de travailler en complémentarité pour le développement économique régional dans différents domaines commerciaux.