• sam. Avr 13th, 2024

Signature de la convention de projet relatif aux rapatriés burundais entre l’UE et le HCR au Burundi

ByAdministrateur

Fév 3, 2022

MUYINGA, 2 fév (ABP) – L’ambassadeur de l’Union européenne au Burundi, M. Claude Bochu, et le représentant du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Burundi, M. Abdul Karim Ghoul ont, en collaboration avec le gouvernement du Burundi, signé lundi le 31 janvier 2022, en province Muyinga, la convention de projet « Protection et assistance de 60.000 rapatriés burundais » pour une période de 24 mois, a constaté l’ABP sur place.

Ce projet de 8 millions d’euros, soit 18 milliards de francs burundais, est cofinancé par l’UE à hauteur de 4 millions d’euros pour appuyer le HCR dans ses activités de protection et d’assistance aux rapatriés burundais, a-t-on appris d’un communiqué de presse conjoint sorti en marge de la signature de cette convention de projet.

Le HCR apprécie énormément la contribution de l’UE qui vient renforcer la relation privilégiée entre le HCR et un de ses partenaires les plus importants. « Nous espérons que cette contribution sera un catalyseur pour assurer d’autres soutiens et permettre au HCR et à ses partenaires de répondre aux grands besoins humanitaires découlant du rapatriement et favorisant une solution durable pour les rapatriés burundais », a dit le représentant du HCR au Burundi.

Ce communiqué de presse conjoint a précisé que ce financement de l’UE contribuera aux activités du HCR concernant le suivi de protection des rapatriés dans les zones de retour, la fourniture d’abris durables aux plus vulnérables, l’amélioration des centres de transit, la distribution des articles de première nécessité, les soins médicaux, le transport, l’enregistrement et la documentation.

L’ambassadeur de l’UE au Burundi a fait savoir que cet appui permettra de créer les conditions propices pour un retour des rapatriés dans la sécurité et dans la dignité, et contribuera à leur réintégration durable, en plus du soutien apporté aux communautés locales ».

L’UE est un partenaire important du HCR dans sa mission de protection et d’assistance aux réfugiés au Burundi et dans le monde, a-t-on fait remarquer dans le communiqué de presse, signalant que depuis 2017, le HCR a facilité le rapatriement volontaire de 187.698 réfugiés burundais, principalement en provenance de la Tanzanie, du Rwanda et de l’Ouganda, mais aussi du Kenya.

Dans cette optique, l’ambassadeur de l’UE au Burundi et le représentant du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés au Burundi ont visité ce mardi le 1er février 2022, le camp de Musasa en commune Kiremba de la province Ngozi et celui de Kinama en commune Gasorwe de la province Muyinga, regroupant des réfugiés congolais et dans lesquels l’UE soutien des activités de protection, d’énergie renouvelable et de cohésion sociale entre les réfugiés et les communautés hôtes burundaises, a constaté l’ABP sur place.

Ces activités s’inscrivent dans le cadre de deux projets financés par l’UE, à savoir le projet « Protection, santé et autonomisation des réfugiés au Burundi », financé à hauteur de 5 milliards de francs burundais et le projet « Umuco w’iterambere » financé à hauteur de 2,1 millions d’euros, soit 4,7 milliards BIF. Depuis novembre 2020, ces projets ciblent les réfugiés urbains et les réfugiés dans les 5 camps ainsi que les communautés hôtes, a conclu le communiqué de presse conjoint entre l’UE et le HCR.