• mar. Fév 27th, 2024

La pénurie du ciment BUCECO est consécutive à la forte demande de ce produit

ByAdministrateur

Fév 17, 2022

BUJUMBURA, 17 FEV (ABP)- La pénurie du ciment produit par la société Burundi Cement company (BUCECO) observée ces derniers jours dans les quartiers de la ville de Bujumbura est consécutive à la forte demande de ce produit, a indiqué mercredi à l’ABP le porte- parole du ministère en charge du commerce Mme Gloriose Ntibarutaye.

            Cette forte demande du ciment produit par BUCECO, la seule usine qui produit du ciment au Burundi, a été entraînée par   de multiples chantiers d’infrastructures publiques et sociales en cours    dans plusieurs localités du pays, a précisé Mme Ntibarutaye. Le ministère burundais en charge du commerce nourrit l’espoir que d’ici peu, cette question sera résolue avec le projet d’extension de Burundi Cement company qui a déjà été annoncé par les responsables de cette société.

Cette extension de la société BUCECO, a dit Mme Ntibarutaye, pourra même permettre d’avoir un surplus de produit à exporter.

Le ministère déplore néanmoins les cas de spéculations au tour de la commercialisation de ce produit et sollicite l’appui des responsables de l’administration et de la police pour endiguer ce phénomène. Par ailleurs, l’ABP a constaté mercredi que ce ciment produit par BUCECO manque cruellement dans les quartiers de la ville de Bujumbura. Actuellement, la variété du ciment qui est disponible sur le marché c’est le ciment   de type « Dangot Zambie » qui s’achète à 37 000Fbu le sac de 50 kg, « Dangote Tanzanie bleu » qui s’achète 35 000Fbu et « Dangot Tanzanie rouge » qui s’achète à 36000Fbu le sac. Les sources concordantes indiquent que le prix du ciment BUCECO varie actuellement entre 26 000 et 30.000Fbu alors que le prix officiel a été fixé à 24.500Fbu le sac de 50 kg. Les mêmes sources indiquent qu’il est même actuellement difficile   d’en trouver car ceux qui vendent ce produit à ces prix ont peur de se faire attraper par les services habilités.

Le porte- parole du ministère en charge du commerce indique par ailleurs que le gouvernement du Burundi envisage l’implantation des unités de production du ciment dans les provinces disposant de la matière première nécessaire pour la production du ciment. Il s’agit des provinces de Cibitoke, Kayanza, Ngozi et Rutana. Ces projets pourront démarrer dans les jours qui viennent.

Le ministère en charge du commerce exhorte donc les opérateurs économiques   à investir dans ce secteur.