• sam. Juil 13th, 2024

Remise des prix aux gagnants de la compétition de poésie deuxième édition

ByAdministrateur

Mar 1, 2022

KAYANZA, 1er mars (ABP) – La direction provinciale de l’éducation à Kayanza (nord) a procédé à la finale de la compétition de poésie organisée dans les langues Kirundi, français et anglais et à la remise des prix aux gagnants. Le thème retenu pour cette deuxième édition est « Eloge de l’enseignant » tandis que le thème de l’année passée était « L’importance de l’enseignant », a-t-on appris sur place.

Selon le directeur provincial de l’éducation à Kayanza, M. Désiré Hatungimana, les compétiteurs sont au nombre de 54 et qu’ils avaient représenté les neuf directions communales de l’éducation se trouvant dans la province Kayanza.

Hatungimana a souligné que le choix du thème « Éloge de l’enseignant » n’a pas été fait au hasard. « L’enseignant aux yeux de beaucoup de personnes établit un lien entre la génération scolarisée que des pédagogues l’appellent de la société auprès des enfants et représentants de l’Etat en ce sens qu’il enseigne un programme fixé, non par lui-même mais par le gouvernement », a-t-il expliqué précisant qu’il suffit à l’enseignant de transmettre une idéologie donnée pour influencer remarquablement toute une génération. « C’est pour cette raison que si on veut transformer toute une société, l’éducation constitue un point d’articulation le mieux indiqué », a-t-il poursuivi précisant que malgré cela, le métier d’enseignant est très difficile mais noble.

Hatungimana a rappelé que pour avoir un enseignement de qualité, il faut travailler à l’école et à la maison, suivre les recyclages, s’adapter aux nouveaux contenus et apprendre de nouvelles méthodologies.

Il a noté que la présente compétition vient vérifier si les apprenants peuvent témoigner un signe de reconnaissance envers leurs éducateurs qui ne ménagent aucun effort dans l’éducation-formation des élèves. Il a en outre signalé que cette compétition intervient au moment où on assiste à une baisse de niveau en langues en général et à la non-maîtrise du français en particulier, la langue enseignée et d’enseignement. C’est ainsi une occasion de renforcer les compétences orales et écrites en langues du fait que la langue est un outil de communication et que nul n’est censé ignorer et oublier la dichotomie langue-discours, a-t-il renchéri précisant que c’est aussi une occasion d’éveiller l’esprit compétitif et de détecter des talents cachés dans les élèves

A son tour, le chef de cabinet du gouverneur de Kayanza, M. Vianney Ndikumana, a indiqué que le thème choisi pour cette compétition « Eloge de l’enseignant (Ngira mpaye umwigisha  » va sans doute enthousiasmer les enseignants et les renforcer à atteindre les objectifs que s’est assignée la DPE Kayanza dans les évaluations nationales.

Toutefois, il a déploré l’attitude de certains enseignants qui dévalorisent leur statut et les a invités à se ressaisir afin de rectifier le tir à temps. Il a exhorté les responsables scolaires, les enseignants et les élèves à renforcer l’enseignement et apprentissage des langues à cette époque de la mondialisation matérialisée par l’entrée du Burundi dans les organisations sous régionales en l’occurrence la communauté Est africaine et la communauté économique des États de l’Afrique Centrale.

Ndikumana en a profité pour demander à la direction provinciale de l’éducation d’organiser d’autres compétitions culturelles et artistiques afin de détecter les talents tout en promettant que l’administration provinciale restera au côté de la DPE dans la réalisation du plan d’action annuel.

Parmi les prix décernés aux gagnants de la compétition figurent notamment les cahiers et stylos, les serviettes hygiéniques pour les filles, les savons, les ballons pour certaines directions communales de l’éducation ainsi que des enveloppes d’encouragement pour les vainqueurs.