• mer. Fév 21st, 2024

Le phénomène des enfants en situation de rue et de la mendicité, une réalité au Burundi

ByAdministrateur

Mar 7, 2022

BUJUMBURA, 4 mars (ABP) – Le phénomène des enfants en situation de rue (ESR) et de la mendicité est une réalité au Burundi, a-t-on appris jeudi le 3 mars 2022 lors de la table ronde organisée à l’hôtel Royal Palace par le ministère de la Solidarité nationale, des Affaires sociales, des Droits de la Personne humaine et du Genre, pour échanger avec les intervenants et les partenaires du Burundi au développement sur la stratégie nationale de prévention du phénomène des ESR et des mendiants adultes ainsi que leur réintégration communautaire.

Le secrétaire permanent au ministère en charge des affaires sociales, M. Félix Ngendabanyikwa a, dans son mot d’ouverture des travaux de la table ronde, fait remarquer que la présence des partenaires du Burundi au développement, des hauts cadres des différents ministères sectoriels et d’autres intervenants, est un signe suffisamment éloquent qui témoigne que le phénomène des ESR et de la mendicité constitue une préoccupation partagée à laquelle il faut trouver des solutions concertées et durables.

A cet effet, M. Ngendabanyikwa a remercié l’Unicef pour être restée au côté des enfants burundais mais aussi pour sa contribution tant technique que financière pour la réussite de cette table ronde.

Il a signalé que cette séance a un double objectif à savoir le partage du contenu de la stratégie nationale de prévention du phénomène des ESR et des adultes mendiants ainsi que leur réintégration communautaire, et la sollicitation des engagements des participants dans la mise en œuvre des actions concrètes qu’on attend mener pour réduire, voire même éradiquer ce phénomène.

Dans son exposé sur la stratégie nationale ci-haut citée, M. Etienne Gashamura, cadre dudit ministère, a montré que ce phénomène porte préjudice à la logique normale de la société actuelle et constitue une source importante de préoccupations au niveau individuel, familial, communautaire et sociétal.

Selon les estimations fournies au mois de mai 2021 par la coordination provinciale des Directions provinciales de développement familial et social (DPDFS), les effectifs actuels des ESR dans les 9 provinces qui connaissent déjà ce phénomène s’élèvent à 5.000 ESR en mairie de Bujumbura, 120 en province Bujumbura, 600 en province Kayanza, 530 en province Ngozi, 150 en province Muyinga, 145 en province Kirundo, 155 en province Gitega, 147 en province Makamba et 153 en province Rumonge, soit un total de 7.000 ESR dont 90% sont des garçons et le reste sont des filles, a-t-on appris lors de l’exposé.

Le représentant du coordinateur-résident du système des Nations unies au Burundi, M. John Agbor a remercié les acteurs engagés pour la cause des enfants conformément à la convention internationale relative aux droits de l’enfant, à travers leur accompagnement multiforme dans différents secteurs touchant le développement, la survie et l’épanouissement de l’enfant. Il a également remercié le gouvernement du Burundi pour tous les efforts déjà consentis pour promouvoir et protéger les droits des enfants au Burundi.

Agbor a souligné que les causes du phénomène des ESR sont multiformes mais qu’une place particulière revient à la famille et à la communauté, soulignant que la place de l’enfant n’est pas dans la rue. « Nous sommes conscients que la prévention et la réponse au phénomène des ESR est un travail qui demande une mutualisation des efforts et des moyens subséquents pour atteindre à l’horizon 2030, zéro enfant en situation de rue », a-t-il ajouté.

Agbor a également fait remarquer que la mise en œuvre de la stratégie nationale de prévention du phénomène des ESR et de la mendicité figure parmi les priorités du gouvernement, de la société civile et de la communauté internationale. Il a souligné qu’il est essentiel que les bailleurs soutiennent ces efforts avec des engagements financiers pour atteindre les résultats escomptés avant de réitérer l’entière disponibilité de tout le système des Nations unies à continuer à accompagner les efforts du gouvernement dans la réalisation des droits de chaque enfant au Burundi.

Les participants à la table ronde ont salué cette stratégie nationale élaborée en faveur des ESR et des adultes mendiants tout en promettant de contribuer dans sa mise en œuvre effective.

Vue partielle des participants