• dim. Juil 21st, 2024

Le président de l’Assemblée nationale appelle les femmes à servir de pilier dans la famille et dans la communauté

ByAdministrateur

Mar 19, 2022

KAYANZA, 19 mars (ABP) – Le président de l’Assemblée nationale (AN), M. Daniel Gélase Ndabirabe s’est, dans la poursuite de ses descentes cadrant avec les vacances parlementaires, joint ce vendredi aux femmes de la province Kayanza (nord du Burundi), dans la célébration provinciale de cette journée.

Les cérémonies y relatives ont eu lieu au stade Nyabibuye de la commune Butaganzwa et ont vu la participation des parlementaires élus dans la circonscription de la province Kayanza, des administrateurs communaux ainsi que des chefs de services provinciaux et communaux. Elles ont débuté par un défilé rassemblant les femmes représentantes des autres en provenance de toutes les communes de la province Kayanza et étaient agrémentées par un rythme de tambours, des chansons et des danses faisant éloge à la femme pour sa bravoure.

La représentante provinciale du forum des femmes à Kayanza, Justine Komezadusabe, s’est réjouie que la femme de cette province prenne les devants dans le développement socio-économique tant du ménage que du pays. Elle a, à cet effet, demandé aux femmes en général et à celles de Kayanza en particulier de se lancer dans les activités agro-pastorales du fait que, a-t-elle poursuivi, l’implantation d’une banque pour les femmes va leur permettre de contracter des crédits et de réaliser facilement leurs projets mis en avant.

Dans son discours de circonstance, le président de l’Assemblée nationale, M. Daniel Gélase Ndabirabe a rappelé que cette journée internationale de la femme est un moment propice de faire un regard rétrospectif pour bien planifier les projets à réaliser dans l’avenir.

Pour lui, la femme qu’il faut aujourd’hui n’est pas celle qui a fait beaucoup d’études ou qui mène une vie luxueuse, c’est plutôt celle se préoccupant des bonnes valeurs qui lui confèrent du respect dans la communauté.  De plus, a-t-il renchéri, la femme d’aujourd’hui doit servir de lumière de la famille. C’est également cette femme qui sait remplacer valablement et convenablement son mari en cas d’absence dans la famille, a précisé toujours M. Ndabirabe.

A signaler que les activités ont été clôturées par la remise des pagnes et des savons aux femmes âgées et vulnérables.