• mar. Mar 5th, 2024

Mise en garde contre certains administrateurs communaux qui enregistrent des déficits dans la collecte des recettes

ByAdministrateur

Mar 19, 2022

BUJUMBURA, 19 mars (ABP) – Le ministre de l’Intérieur, du Développement communautaire et de la Sécurité publique, M. Gervais Ndirakobuca met en garde certains administrateurs qui n’accomplissent pas efficacement leurs rôles pour le développement des entités administratives dont ils sont responsables et les appelle à se ressaisir dans les meilleurs délais. Il s’exprimait vendredi 18 mars 2022 à Bujumbura, au cours d’une séance d’évaluation de la performance des gouverneurs des provinces et des administrateurs communaux de tout le pays.

A l’issue de cette réunion, il a été constaté que dans les communes Bwambarangwe, Vumbi, Busoni de la province Kirundo, les communes Butihinda, Gashoho, Buhinyuza et Muyinga de la province Muyinga, Gitega, Buraza de la province Gitega et Rumonge de la province Rumonge accusent des déficits dans la collecte des impôts et taxes communaux.

Certains administrateurs ont expliqué ce manque à gagner par le conformisme à la nouvelle loi sur la collecte des recettes annuelles qui débutent au mois de juillet alors qu’au paravent cette collecte se faisait à partir du mois de janvier. D’autres comme ceux de Kirundo expliquent ce déficit par les mesures draconiennes prises contre la pêche illégale dans les lacs du Nord qui ont fait que les recettes diminuent sensiblement.

L’administrateur de la commune Rumonge a, quant à lui, expliqué ce manque à gagner par le système du pessimisme et de l’optimisme observé à l’endroit des cultivateurs du palme qui est, selon lui, une culture qui procure beaucoup des recettes à cette commune. Selon toujours lui, quand il y a une bonne production de l’huile de palme les cultivateurs en fait le commerce mais quand la récolte n’est pas bonne ils appliquent le système de stockage qui enregistre des conséquences énormes car en cette période les cultivateurs de cette culture de rente ne vendent pas.

Cependant, toutes ces explications fournies par ces administrateurs n’ont pas, du tout, satisfait le ministre de l’Intérieur qui considère qu’il y a une certaine négligence et indifférence à l’endroit de ces derniers. C’est ainsi qu’il les prévient à propos des sanctions sévères qui pourraient être prises à leur égard si du moins ils ne changent pas cette attitude en rejoignant les autres.

Ndirakobuca a fait remarquer que les trésors communaux revêtent un caractère prépondérant et prioritaire au sein du ministère de l’Intérieur. Selon toujours lui, il est impératif, conformément à l’objectif fixé par le gouvernement, que toutes les recettes collectées soient acheminées dans le trésor public et que celles des communes soient reversées dans le trésor des communes.

Au cours de cette séance, le ministre de l’Intérieur est revenu sur la récente mesure prise de délimitation des espaces interdits aux motards, taxis vélos et tricycles où il a indiqué que cette dernière est irréversible. Elle sera appliquée “à 100%” dès lundi 21 mars 2022 a-t-il prévenu.

Vue partielle des participants à la séance d’évaluation