• mar. Fév 27th, 2024

Les journalistes sportifs sont appelés à promouvoir la femme sportive dans leurs publications

ByAdministrateur

Avr 3, 2022

BUJUMBURA, 2 avr (ABP) – Une collaboration entre les journalistes des sports et les représentantes du sport féminin dans les fédérations sportives s’impose, pour une large promotion des femmes dans le sport. C’est une des recommandations énoncées lors d’un atelier de formation à l’intention des journalistes des sports et représentantes du sport féminin dans différentes disciplines, sur l’intégration genre dans les productions médiatiques. Une formation organisée par l’Association des femmes journalistes (AFJO) en collaboration avec l’Association des journalistes des sports du Burundi (AJSB), du 30 au 31 mars 2022.

Se basant sur la charte des médias sensibles au genre et aux jeunes signés par les médias du Burundi, l’assistant du ministre de la Communication, des Technologies de l’information et des Médias, M. Thierry Kitamoya, a appelé les journalistes sportifs, à pratiquer l’équité par rapport au genre dans le recueil et leurs publications journalistiques.

Il a été constaté que le sport féminin est très peu connu du public par rapport au sport masculin. Plusieurs défis empêchant le développement du sport féminin ont été évoqués dont les plus importants sont les stéréotypes de la société burundaise par rapport à la pratique du sport par les femmes. Ce qui se répercute dans l’organisation des fédérations sportives. Certaines mettent en place la branche sport féminin dans leur organigramme pour être en conformité avec les exigences, sans pour autant qu’elles ont pour objectif de développer le sport féminin.

Selon Mme Line Curie Muco, consultante, le journaliste sportif n’a pas d’excuse, il ne doit pas être freiné par les barrières culturelles pour promouvoir la femme dans le sport. Au moment où la visibilité du sport est liée à sa médiation, Mme Muco a demandé aux représentantes du sport féminin d’aller vers les journalistes sportifs pour leur fournir des informations. Pour mieux mutualiser ce partenariat, une plateforme a été mise en place entre les journalistes sportifs et les représentantes du sport féminin, afin de mieux communiquer.

Les participants ont proposé qu’une pareille formation soit dispensée à l’endroit des responsables des médias et des fédérations sportives afin qu’ils soient sensibilisés sur la promotion du sport féminin et la façon d’y parvenir. Une formation qui a été programmée pour le mois de juin. Il a été proposé que chaque fédération sur les 23 au sein du Comité national olympique (CNO) ait son point focal, un journaliste sportif pour faciliter la collecte des informations à l’endroit des journalistes sportifs.

A ce propos, Mme Liliane Nshimirimana, présidente de l’AJSB, a fait savoir que 23 points focaux membres de l’AJSB sont prévus à cet effet. Ces derniers seront affectés dans différentes fédérations au sein de la CNO pour faciliter cette communication et la partager avec leurs confrères.

Mme Nshimirimana a appelé les représentantes du sport féminin, à plus d’engagement dans le partage d’information, pour arriver à une promotion effective du sport féminin, indiquant que les journalistes sportifs sont à leur disposition, à elles de profiter de cette opportunité.

Il a été élaboré un plan média trimestriel renfermant les objectifs de communication à atteindre. Des certificats de formation ont été décernés aux participants, au terme de cette formation.