• lun. Fév 26th, 2024

La fête du travail et des travailleurs célébrés en grande pompe à Muyinga

ByAdministrateur

Mai 6, 2022

MUYINGA, 2 mai (ABP) – Le chef de l’Etat burundais, M. Evariste Ndayishimiye a exhorté la population, lundi à Muyinga (nord-est du Burundi) à retrousser les manches pour travailler dur, afin de tirer le Burundi de la pauvreté. Le président Ndayishimiye a lancé cet appel au cours des cérémonies marquant la journée internationale du travail et des travailleurs.

Selon le président Ndayishimiye tous les pays développés sont arrivés à ce stade grâce à l’abnégation de leurs citoyens au travail. « Avant de réclamer la hausse des salaires, il faut travailler avec zèle pour renflouer les caisses du pays », a-t-il martelé avant de dire que « l’on donne ce que l’on a. »

Sur ce, il a appelé les entreprises publiques et paraétatiques à faire une gestion saine, afin de donner des dividendes à l’Etat qui a placé dans ces sociétés des sommes colossales.

Répondant aux préoccupations du représentant de la confédération des syndicats du Burundi (COSYBU) et du représentant des employeurs (AEB), le chef de l’État a invité les deux partenaires sociaux à privilégier le dialogue en cas de malentendu en milieu du travail.

                                                                                                 Le chef de l’Etat salue la communauté musulmane de Muyinga

Dans leurs interventions, les deux partenaires se dits satisfaits de la mise en œuvre de certaines doléances émises l’année dernière à la même occasion. Ils reconnaissent entre autres la mise en application de la politique salariale, même s’il subsiste encore certains points d’ombre.

Aussi, ont-ils révélé, l’amélioration de la pension de retraite a enchanté la COSYBU et l’AEB, demandant toutefois au gouvernement de traiter de la même manière les retraités du secteur para public et privé que ceux de la fonction publique.

Le président de la République du Burundi a, à cette occasion primée des coopératives qui se sont distinguées dans l’auto développement mais aussi des initiatives individuelles. Les heureux élus ont reçu entre 2 millions et un million de francs avec un certificat de mérite.

Avant d’honorer de sa présence les cérémonies relatives à la fête du travail et des travailleurs, le président Ndayishimiye s’était joint à la communauté islamique de Muyinga dans les festivités marquant la fin du mois de ramadan.

Le chef de l’État a félicité les musulmans pour leur façon de servir de modèle, dans certaines situations, à la société burundaise. Il leur a appelé à travailler d’arrache-pied pour développer le Burundi. Il a, en marge des cérémonies, remis une enveloppe aux plus démunis pour qu’ils fêtent aussi dans l’allégresse.