• mer. Fév 28th, 2024

Ouverture ce jeudi de la campagne de paiement des caféiculteurs à Mwumba

ByAdministrateur

Mai 23, 2022

NGOZI, 21 mai (ABP) – Le Ministre de l’Environnement, de l’Agriculture et de l’Elevage Deo Guide Rurema a procédé jeudi le 19 mai 2022, à la Station de Lavage de Murama en commune Mwumba, au lancement du paiement des caféiculteurs pour la campagne 2022-2023.

Ce paiement est couplé aux primes pour la campagne 2022- 2022. Au cours de ces cérémonies, le nouveau gouverneur de Ngozi, Emmanuel Ntaconsanze a fait savoir que la production a été excellente cette année. Plus de 3600 Tonnes de cerises ont déjà enregistrées. Il a demandé aux caféiculteurs de ne pas gaspiller les recettes du café mais plutôt d’utiliser l’argent reçu dans les activités d’autopromotion.

Le ministre Guide Rurema a remercié les caféiculteurs pour s’être encore réinvestis dans l’entretien de la culture de café. Il a fait savoir que le gouvernement laborieux a érigé en priorité le secteur de l’agriculture et de l’élevage.

Il se félicite du regroupement des agriculteurs en coopératives de production et la participation à la politique gouvernementale d’intensification agricole qui a permis de mettre en commun les terres arables, de cultiver, ensemencer et récolter en même temps.

Cela a permis de rehausser la production agricole de telle manière que le pays n’importe plus de vivres. Il a fait savoir que le gouvernement voit tous les efforts de la population. C’est pour cela qu’il a fait sien la relance de la filière café. Ainsi le prix est passé depuis 2015 de 400Fbu à 800 en 2022. Il a mis sur pied l’Office de Développement du Café ODECA pour mettre encore son pied dans ce secteur qui avait été libéralisé mais connu beaucoup de perturbations.

Pour la campagne 2015- 2016, il y avait plus de 2 milliards de dettes que les opérateurs du café devaient aux caféiculteurs. Le gouvernement a tout mis en œuvre pour régulariser les caféiculteurs et n’a aucune dette aujourd’hui aux producteurs.

Le ministre Rurema a indiqué qu’il a été convenu de ne plus retarder les caféiculteurs dans le paiement. Ainsi la première tranche sera toujours payée au mois de mai, du moment que la deuxième doit être opérée en août.

Après l’évaluation de la campagne précédente, il a été remarqué des gains importants de la part des opérateurs intervenant dans la commercialisation et surtout l’exportation du café burundais. C’est pour cela que le gouvernement en consultation avec les autres intervenants a pris la mesure de faire des primes aux caféiculteurs de 150 Fbu par kilo de cerise A et 75 pour le kilo de cerise B.

Enfin le gouvernement prévoit à indemniser les coopératives qui se sont investies dans la production des plants de caféiers dans le cadre du projet d’appui à la compétitivité du secteur café PACSC qui a suspendu en cours ses activités. Ainsi une somme de 1,5 milliards sera accordée à ces coopératives.