• ven. Mar 1st, 2024

La jeunesse estudiantine appelée à aimer et à participer dans le développement de leur province

ByAdministrateur

Mai 24, 2022

RUYIGI, 23 mai (ABP) – Le gouverneur de la province de Ruyigi, Mme Emerencienne Tabu interpelle la jeunesse de Ruyigi et surtout celle féminine, de prendre leur avenir en main et s’y préparer conséquemment.

Cet appel a été lancé le samedi 21 mai, au moment où les représentants du collectif des associations communales des étudiants de Ruyigi (CACER) s’étaient joints à la population du chef-lieu de la province de Ruyigi, dans le terrassement de la cour intérieure du bâtiment qui va bientôt abriter les bureaux du gouverneur.

Après les travaux communautaires, les représentants de cette jeunesse réunie au sein de ce collectif interuniversitaire et réunissant les ressortissants des sept communes de la province Ruyigi et les cadres provinciaux ainsi que les natifs de la province Ruyigi, ont participé à une réunion visant à renforcer leur conscience quant au rôle qu’ils doivent jouer dans leur auto développement sans oublier celui de leur province natale.

                                                                         vue partielle des participants

Après les échanges riches en idées et diversités d’opinion visant tous le développement, le gouverneur Tabu a prononcé le mot du jour riche en conseils aux jeunes de toutes les universités qui étaient représentés dans cette dite réunion.

A toute la jeunesse estudiantine de Ruyigi en générale, Mme Tabu leur a appelé à préparer leur avenir en faisant du travail assidu et celui du développement de leur localité d’origine, sans oublier celui de leur province. Elle leur a rappelé que le développement qu’ils désirent ne leur sera jamais apporté sur un plateau en or. Elle leur a fait savoir que le développement se planifie et s’organise.

Ainsi a-t-elle souligné, chacun d’entre eux doit avoir une vision claire des objectifs qu’il a à atteindre, des moyens qu’il doit utiliser et connaitre les détails de chaque étape de sa vie, ainsi que les obstacles qu’il pourra éventuellement rencontrer.

Dans ce processus dit-elle, il appartient à tout un chacun de créer une image positive de soi-même et arrêter de douter de soi et de ses faiblesses comme s’il n’y’avait pas de forces en eux. Elle les a appelés à ne pas avoir des défis mais plutôt d’adopter la culture d’apporter de nouvelles réponses efficaces aux défis sociaux de tous les jours. Elle leur a fait comprendre que la jeunesse d’aujourd’hui doit définitivement abandonner l’idée que l’Etat fera tout à leur place mais qu’ils ont le devoir de créer et penser de manière innovatrice.

Elle les a encouragés à ne jamais abandonner leurs projets d’avenir, mais plutôt de les réviser pour les adapter et corriger d’éventuelles erreurs.

Aux jeunes filles de toute cette province, elle leur a demandé de suivre les traces de leurs ainées à l’instar de Mme le gouverneur elle-même, des femmes administrateurs communaux et des femmes membres du parlement et leur a demandé de pousser plus loin dans leurs études et connaissances du monde et de la sagesse, pour qu’elles puissent prendre la relève dans l’avenir, pourquoi pas représenter le pays dans des institutions nationales, régionales et même internationale, a-t-elle martelé.

A toute la jeunesse, Mme Tabu rappelle qu’ils sont tous les architectes de l’avenir qu’ils veulent construire et que le génie de ces entreprises se trouve en eux-mêmes et pas ailleurs.