• mar. Fév 27th, 2024

Les deux Chefs d’Etat ont manifesté l’intérêt de réaliser dans les plus brefs délais certains projets bilatéraux d’une grande importance

ByAdministrateur

Mai 25, 2022

BUJUMBURA, 24 mai (ABP) – A l’issue de la visite du président de la RDC, M. Felix Tshisekedi Tchilombo au Burundi en date du 21 au 23 mai 2022, les ministres burundais et congolais des relations extérieures se disent satisfaits du pas franchi par les deux pays frères et amis en ce qui est du renforcement des relations d’amitié et de coopération.

Ces deux chefs d’Etats ont souligné encore une fois l’intérêt de réaliser dans les plus brefs délais les projets bilatéraux d’une grande importance pour l’intérêt des peuples burundais et congolais, notamment la construction des ponts pour véhicules et pour piétons entre les provinces du Sud-Kivu et Cibitoke sur la rivière Rusizi qui sépare les deux pays, l’exploitation agricole dans la plaine de la  Rusizi à travers des partenariats gagnant- gagnants ainsi que la réhabilitation et l’ électrification  de la route Uvira-Bukavu-Goma pour faciliter la mobilité des biens et des personnes ainsi que le marché transfrontalier à la frontière commune pour faciliter le commerce entre les deux pays.

Les Deux chefs d’Etat ont en outre salué les discussions bilatérales tenues le 23 Février 2022 à Kinshasa, en marge du 10ieme sommet des pays signataires de l’Accord-cadre d’Addis Abeba pour la Paix, la Sécurité et la Coopération pour la RDC et la Région, se félicitant de la présidence du 10ieme sommet par la RDC cette année 2022 ainsi que l’accueil et l’organisation du 11ème sommet au Burundi en 2023.

S’agissant des domaines de la paix et de la sécurité ; les deux chefs d’Etat ont réaffirmé l’engagement du sommet de Nairobi du 21 avril 2022 sur la situation dans la région afin d’éradiquer les groupes armés et d’autres groupes terroristes, de renforcer des patrouilles et des opérations mixtes entre les forces de défense et de sécurité des deux pays pour lutter notamment contre toutes formes de crimes transfrontaliers organisés.

En ce qui concerne les échanges commerciaux, outre la poursuite de la mise en œuvre des Accords signés, les deux chefs d’Etat ont souligné l’intérêt d’accélérer la mobilisation dans le cadre tripartite (Burundi, RDC, Tanzanie) des financements adéquats pour la construction du chemin de fer à écartement standard (SGR) Uvinza-Gitega -Bujumbura-Kindu qui est d’une importance capitale pour les mouvements des populations et des biens entre le Burundi et la RDC ainsi que l’intégration régionale. Ils ont réitéré leur détermination à réaliser conjointement les études de faisabilité et de construction de ce chemin de fer dans le cadre du projet tripartite.

Au niveau de la coopération régionale, les chefs d’Etat se sont félicités de l’adhésion de la RDC au sein de la Communauté est africaine et ont exprimé leur souhait de voir la demande d’adhésion du Burundi à la SADC (Communauté de développement des pays de l’Afrique australe) aboutir dans un proche avenir. Après avoir constaté l’état déplorable de certains projets intégrateurs de la communauté économique des pays des Grands Lacs (CEPGL) notamment l’Institut de recherche agronomique et zootechnique (IRAZ) les deux chefs d’Etat ont échangé sur l’avenir de cette organisation et ses Institutions spécialisées et ont émis le souhait de redynamiser ce cadre régional qui peine à se relever après plusieurs années d’immobilisme.

Les deux chefs d’Etat se sont réjouis de leurs opinions concordantes au sein de l’Union Africaine pour les questions de paix et de sécurité et de développement dans toutes leurs dimensions, les initiatives continentales dans la lutte contre le terrorisme ainsi que la promotion de la Zone de libre-échange continentale (ZLECAF) dont l’objectif ultime est d’accroitre les échanges commerciaux intra- africains et la mobilité des citoyens du continent. Ils ont par ailleurs salué le rôle majeur joué par la mission de transition de l’Union Africaine en Somalie, AMTIS dans la lutte contre le groupe terroriste Shebab et ont condamné avec la plus grande fermeté l’attaque terroriste perpétrée contre les soldats de la paix de l’AMTIS en Somalie.