• dim. Juil 21st, 2024

La mutuelle de la fonction publique appelée à améliorer ses services à Ruyigi

ByAdministrateur

Juin 7, 2022

RUYIGI, 6 juin (ABP) – Les affiliés de la mutuelle de la fonction publique en province Ruyigi demandent à la mutuelle d’améliorer ses services dans la qualité des médicaments mais également dans le rapprochement de ses services aux communes pour mieux servir les localités les plus récurées et rurales des différentes communes de cette province.

Cet appel a été lancé la semaine dernière lors de l’ouverture solennelle de l’agence de la mutuelle de la fonction publique à Ruyigi.

Les cérémonies de cette ouverture ont été rehaussées par le ministre de la Solidarité nationale, des affaires sociales, des droits de la personne humaine et du genre, Mme Imelde Sabushimike, du 2ème vice-président du sénat burundais, M. Cyriaque Nshimirimana ainsi que d’autres membres du parlement élus en province de Ruyigi.

Le gouverneur de Ruyigi, Mme Emérencienne Tabu, dans son mot d’accueil, a apprécié positivement la venue de cette agence de la mutuelle au chef-lieu de la province. Elle a pourtant déploré le fait  que certains  affiliés de la mutuelle de la fonction publique se lamentent que certains médicaments communément appelés spécialités sont progressivement rayés sur la liste des médicaments que cette institution offre à ses affiliés.

Selon toujours le gouverneur Tabu, la population de Ruyigi et surtout celle des communes  les plus éloignées du chef-lieu se plaignent des longues distances parcourues avant d’arriver au chef-lieu de la province pour s’approvisionner en médicaments.

Le gouverneur de Ruyigi a également plaidé pour que la mutuelle puisse ouvrir ses guichets les dimanches et qu’il y ait facilité pour les nécessiteux.

La représentante de la mutuelle de la fonction publique, Dr Marie Noelle Uwineza a fait savoir que l’implantation de cette nouvelle agence en province de Ruyigi va apporter une valeur ajoutée et faciliter les démarches de recherche de la carte d’affiliation pour les nouveaux clients et que l’obtention de la carte biométrique des affiliés de la mutuelle se fera en très peu de temps. Elle indique que le rapprochement de ses services à la population est une préoccupation et que le processus est déjà en cours et que petit à petit  tout sera en ordre. En ce qui concerne les médicaments génériques qui, dit-on, seraient les plus offerts par  la mutuelle, Dr Uwineza a fait savoir que c’est une question de formule chimique, expliquant que la molécule curative est la même pour toutes ces catégories de médicament et que le reste n’est qu’un procédé de marketing visant à donner un bel emballage et une identité visuelle aux produits.

Dans son intervention, le ministre Sabushimike a exprimé sa gratitude que la mutuelle de la fonction publique offre actuellement ses services aux retraités et sans ambages.

Selon cette autorité, la mutuelle de la fonction publique avait une habitude de cacher certains médicaments pour une certaine tranche sociale de la population pour en donner à une autre  mais cette habitude n’existe plus.

Elle a félicité la mutuelle de la fonction publique du fait qu’aujourd’hui, elle a ouvert la porte à tout individu, comme les organisations du secteur privés qui désirent y adhérer. Elle a promis un soutien indéfectible pour que la mutuelle puisse continuer d’aller en avant.

Le 2ème vice-président du sénat burundais a quant lui demandé aux autorités de la mutuelle de renforcer leur collaboration avec les centres de santé de toutes les provinces et de faire un suivi régulier du comportement professionnel de son personnel, pour qu’ils soient irréprochable dans leur professionnalisme et servir de modèle aux divers autres services, dans la région des grands lacs, et pourquoi pas même au niveau universel, a-t-il souhaité.