• ven. Mai 24th, 2024

Une servitude pénale de dix ans contre deux personnes accusées de destruction de 16 tombes

ByAdministrateur

Juin 28, 2022

GITEGA, 24 juin (ABP) – Le tribunal de grande instance (TGI) de Gitega (centre du pays),  a décidé jeudi le 23 juin 2022 de punir sieurs Gratien Nayuburundi et Havyarimana alias Manirabona, d’une peine de dix ans de servitude pénale ferme, accusées de destruction des tombes au cimetière de Mushasha. Dans un procès de flagrance, le tribunal de grande instance de Gitega a pris la décision de punir deux hommes qui ont été coupables de destruction de 16 tombes et de vol de 16 tôles au cimetière de Mushasha du 13 au 17 juin 2022. Le même tribunal a aussi libéré deux autres personnes qui avaient été appréhendées avec ces coupables. Signalons que l’église catholique de Gitega a été fermement condamnée cette mauvaise habitude de désobéir les espaces où reposent les morts. Le curé de la paroisse Mushasha, à travers un communiqué, a appelé les gens à respecter les morts, car selon lui, eux aussi ont une dignité humaine.