• lun. Juil 22nd, 2024

Le Burundi commémore le 60ème anniversaire de son indépendance

ByAdministrateur

Juil 4, 2022

BUJUMBURA, 1er Juillet (ABP) – Le premier juillet de chaque année, le Burundi célèbre son indépendance.

A Bujumbura, la capitale économique, les cérémonies du 60ème anniversaire de l’indépendance ont été rehaussées par le Chef de l’Etat, Evariste Ndayishimiye, accompagné de la Première Dame, le Président de la République Centrafricaine, M. Faustin Archange Touadera et le Président de Zanzibar. Hassan Ali Mwinyi et son épouse ainsi que de nombreuses délégations étrangères venues des pays amis du Burundi.

Saut des commandos (filles) à partir d’un hélicoptère

Les cérémonies ont débuté par le dépôt des gerbes de fleurs au Mausolée du Prince Louis Rwagasore et à la place de l’indépendance par le Chef de l’Etat et la Première Dame, ainsi que les représentants du corps diplomatique et consulaire accrédités au Burundi.

Après le passage des troupes en revue par le Chef de l’Etat et commandant suprême des forces de défense et sécurité, ce fut le tour d’un long défilé des militaires et des policiers. Les cérémonies ont été également agrémentées par les différents groupes d’animation des Bene Ntare, les Majorettes juste après le défilé des Baburikukiye, âgés de 60 ans

Dans son discours de circonstance, le Chef de l’Etat, Evariste Ndayishimiye s’est d’abord réjoui de constater que le Burundi est un pays respectable, en témoignent les nombreuses délégations étrangères qui sont venues prendre part aux festivités.

Le Chef de l’Etat a donné la parole au Président de la République centrafricaine, M. Faustin Archange Touadera pour saluer les Burundais et a indiqué qu’il est venu témoigner de la gratitude du peuple centrafricain envers le Burundi soulignant que le Burundi et la Centrafrique sont des pays frères. Il a souhaité aux peuples burundais la paix et prospérité.

Vue partielle des forces de défense pendant le défilé

Le Président de la République du Burundi, M. Evariste Ndayishimiye a réaffirmé qu’avant la colonisation, les Burundais constituaient un peuple bien organisé et intelligent. Ils fabriquaient eux-mêmes les outils en métal qu’ils utilisaient et des armes pour se protéger contre les attaques des ennemis afin de protéger leur territoire. « Ce sont les colonisateurs qui ont détruit la culture burundaise », a-t-il affirmé

Pendant la colonisation, les burundais ont été classés dans des ethnies qui, en réalité, n’existent pas. Aujourd’hui, s’est-il réjoui, les burundais ont retrouvé la raison et savent ce qu’ils sont et de quoi ils sont capables.

Les cérémonies du 60ème anniversaire de l’indépendance se sont clôturées par la remise des prix et la décoration des différentes personnalités burundaises et internationales qui se sont démarquées d’une manière ou d’une autre dans leurs activités quotidiennes et qui ont montré leur sens d’amitié envers le Burundi, notamment le Président de la République du Kenya, M. Uhuru Kenyatta.

En province Kayanza (nord), les cérémonies de commémoration du 60ème anniversaire de l’indépendance du Burundi ont débuté par le dépôt des gerbes de fleurs au monument de l’indépendance sis à quelques mètres du bureau provincial de Kayanza par les autorités administratives, les corps de défense et de sécurité, les représentants de l’appareil judiciaire ainsi que des représentants des formations politiques. Les cérémonies se sont poursuivies au stade Gatwaro et ont débuté par un long défilé qui a rassemblé différentes couches socio-professionnelles venues des neuf communes de la province Kayanza.

Vue partielle des forces de sécurité pendant le défilé

Dans son discours liminaire, l’administrateur communal de Kayanza, M. Gilbert Nyandwi, a déploré le cas des habitants qui vendent leurs propriétés foncières ce qui, pour lui, occasionne parfois le banditisme et les violences de toutes sortes. Il a ainsi appelé la population à gérer en bon père de famille le patrimoine et l’héritage familiaux.

Par la même occasion, il a demandé que les stations de dépulpage-lavage n’ayant pas payé les caféiculteurs qu’ils le fassent le plus tôt afin que ceux qui ont vendu leur café cerise satisfassent à leurs besoins quotidiens.

A son tour, le gouverneur de Kayanza, Col. Rémy Cishahayo, a rappelé que cette journée est incomparable au pays sans épargner la province Kayanza d’autant plus qu’elle a permis aux burundais d’être libres et d’organiser leur pays.

Vue partielle de Bene Ntare pendant le défilé

S’appuyant sur le thème du jour, la même autorité provinciale à Kayanza a appelé les citoyens à imprimer dans leurs têtes qu’ils sont là pour défendre leur pays jusqu’à perdre leur vie comme l’ont fait certains ancêtres dans le passé. Il est revenu sur le passé colonial tout en rappelant les moments tragiques qu’a connus le pays avant d’acquérir son indépendance en 1961. Il a en outre demandé aux habitants de Kayanza d’être solidaires pour soutenir cette indépendance par des travaux de développement.

Il s’est réjoui que la population de Kayanza soit aujourd’hui à l’œuvre en vue de son auto-développement en particulier et du développement du pays en général. Pour le gouverneur Cishahayo, cela prouve sans nul doute qu’elle a changé de mentalités ce qui, pour lui, démontre la souveraine et l’indépendance totales dans la gestion du pays y compris la mise en place de façon démocratique de différentes institutions.

Cela étant, M. Cishahayo a déploré le comportement de certains commerçants qui haussent les prix pour certains produits de même que des responsables qui dilapident le trésor public. A toutes ces catégories, il a demandé de se ressaisir.

En province de Bururi, la population a répondu aux cérémonies marquant le 60ème anniversaire de l’indépendance. Les festivités se sont déroulées au Stade de kabuye situé chef-lieu de la province Bururi. Les cérémonies ont été agrémentées par un long défilé des élèves, des fonctionnaires des services publics et privés, les associations communautaires et les institutions financières. Cette année, il n’y a pas eu de défilé des militaires et policiers.

Le discours de circonstance a été prononcé par le gouverneur de Bururi Col. Leonidas Bandenzamaso qui, partant du discours adressé à la nation par le Président de la République a demandé à la population de Bururi de rester unie et solidaire dans leur diversité ethnique et politique, à travailler durement pour augmenter la production