• dim. Juin 16th, 2024

Le peuple de Dieu appelé à fuir le péché pour rester en connexion avec Dieu

ByAdministrateur

Juil 19, 2022

BUJUMBURA, 18 juil (ABP) – Le président de l’Assemblée nationale, M. Gélase Daniel Ndabirabe, en compagnie de son épouse, a rehaussé de sa présence le samedi 16 juillet 2022, le deuxième jour de la croisade d’évangélisation, qui a eu lieu du 15 au 17 juillet 2022 au siège de l’église du Rocher sis en zone Buyenzi de la mairie de Bujumbura, présidée par le pasteur Marcello Tunasi de la République démocratique du Congo et modérée par le révérend pasteur de cette église, Mme Denise Bucumi, sous le thème « Préparez le chemin de l’Eternel ».

                          Au premier plan, le pasteur de l’église du Rocher, Mme Denise Bucumi

Prenant la parole pour saluer le peuple de Dieu, le président de l’Assemblée nationale a d’emblée remercié le révérend pasteur de l’église du Rocher, Denise Nkurunziza, communément connue sous le nom de « Maman Buntu », qui aide énormément le peuple de Dieu dans la prière.

Au nom de l’Assemblée nationale, M. Ndabirabe a ensuite signalé avoir apprécié positivement les enseignements de qualité dispensés dans l’avant-midi par le pasteur Marcello à l’endroit des leaders tant religieux que politiques.

Le président de l’Assemblée nationale a rappelé que le révérend pasteur Marcello a appelé les leaders religieux et les leaders politiques à tous les niveaux au changement. Se demandant comment arriver à ce changement, M. Ndabirabe a souligné qu’il y a trois échelons qui peuvent être pris en considération pour passer au changement, à savoir le corps qui domine l’esprit ou l’âme, l’esprit ou l’âme qui domine le corps ainsi que le corps qui peut se séparer de l’esprit ou de l’âme.

Selon le président de la chambre basse du parlement, certains leaders religieux se sont laissé être dominés par le corps, ce qui a occasionné des conflits au sein de leurs églises et entre leurs fidèles. Pour bien préparer le chemin de l’Eternel, M. Ndabirabe a précisé qu’il ne faut pas se laisser être dominé par le corps, mais plutôt par l’âme afin de réjouir le Tout Puissant.

Après avoir imploré le Bon Dieu pour qu’il bénisse le Burundi et son peuple, le révérend pasteur Marcello a remercié vivement le président de l’Assemblée nationale pour avoir appris par cœur les enseignements qu’il a dispensés à l’endroit des leaders. Il a également apprécié les commentaires du président des élus du peuple sur ces enseignements.

                                                Le pasteur Marcello Tunasi en pleine prière

Dans sa prédication basée sur le livre d’Isaïe 40 : 4-5 et l’évangile de Marc 10 : 46-52, le pasteur Marcello a précisé que quand l’homme a péché, c’est le corps qui a dominé l’âme mais que la délivrance se trouve en Jésus-Christ le sauveur du monde. « J’ai la joie dans la sainteté, j’ai la tristesse dans le péché », a-t-il témoigné tout en interpellant le peuple de Dieu à fuir le péché pour rester en connexion avec Dieu.

                                                 Vue partielle des participants à la croisade d’évangélisation

Le révérend pasteur Denise Nkurunziza a enfin remercié tous les participants à cette croisade d’évangélisation qui, à son deuxième jour, a également connu la participation des cadres à la présidence de la République, des élus du peuple et des représentants de la mairie de Bujumbura.